Creative Lab – Commande 4

« Living Tomorrow »

 

La sortie s’est déroulée le lundi 12 novembre à Vilvorde. « Living Tomorrow » est une société qui a pour objectif d’informer le public des nouvelles technologies qui seront présentes dans un futur proche. Ces technologies changeront notre mode de vie et cette société a pour but d’expliquer le fonctionnement de ces différentes innovations. Leur mission est d’expliquer comment vivre avec ces technologies dans le futur.

Le bâtiment de « Living Tomorrow » se situe à Vilvorde. Nous nous y sommes rendus en voiture, car le lieu était difficile d’accès en transport en commun. La société se trouve dans un grand bâtiment qui ne ressemble pas à une maison. La visite dans ce bâtiment moderne se déroule sur deux étages. 

Image : Wikimedia commons

Les publics cibles sont les entreprises, les écoles et les particuliers.

Les entreprises viennent voir ‘’Living Tomorrow’’ afin d’anticiper les futures évolutions de la technologie et de se renseigner sur la manière d’anticiper les besoins des futurs clients.

Les étudiants viennent voir ce lieu afin de s’inspirer des nouvelles technologies car ce sont eux qui évolueront avec celles-ci dans le futur.

Les particuliers viennent voir cette entreprise afin d’en apprendre plus sur le monde de demain.

Notre visite a débuté dans un auditoire, avec la présentation de « Tomorrow Lab » et de « Living Tomorrow » qui est le centre de démonstration de ce que réalise le laboratoire.

Notre guide nous a expliqué que si nous voulions par exemple créer un hôpital, cela allait prendre en moyenne une dizaine d’années. Il faut donc éviter qu’il soit dépassé à son ouverture. Il faut savoir regarder dans le futur, comment les technologies vont évoluer et comment les anticiper. Le guide nous a expliqué qu’ils ne font pas de la science-fiction, mais qu’ils cherchent simplement à créer des projets réalisables. Tout ce que nous avons pu voir lors de la visite est déjà réalisable ou le sera dans cinq ans maximum.

50% des jobs actuels seront remplacés par des robots, mais la société ne l’accepte pas encore… Nous avons encore besoin de contacts physiques. Il ne faut pas avoir peur du futur, cela représente simplement une évolution.

« Il y a cent ans, le secteur principal était l’agriculture. Aujourd’hui, l’agriculture ne représente plus que 4%. On a juste évolué, changé de métiers… » (notre guide)

Pour conclure cette présentation, il nous dit : ‘’Ce n’est jamais la technologie qui est bonne ou mauvaise, c’est la façon dont on utilise la technologie qui la rendra bonne ou mauvaise’’.

Après cette présentation, nous avons débuté la visite dans la « maison du futur ».

D’abord, nous avons vu la puce RFID, présente dans les colis de la Poste. Il s’agit d’une puce qui remplace l’étiquette basique que nous connaissons actuellement. Elle permet par exemple d’ouvrir la boîte au lettre d’un usager, si celui-ci n’est pas présent afin de réceptionner le colis.

Ensuite, nous sommes monté dans la cuisine. Là, nous avons pu découvrir de nouvelles technologies, telle que le frigo connecté. Plus tard, tous les aliments seront connectés à une puce. Grâce au frigo connecté, nous seront au courant de la date de péremption des aliments. Cela permettra d’éviter de faire du gaspillage alimentaire.  D’autres options sont également proposées, comme cuisiner des recettes uniquement avec les aliments qui se trouvent dans le frigo.

Par la suite, nous avons découvert une enceinte connectée qui permet de lire de la musique, faire des recherches, allumer des objets connectés,… Tout cela à partir de la voix, en anglais et peu importe l’accent que vous avez.

Ensuite, nous avons été dans la chambre où se trouvait un lit avec un système de régulation d’air. Celui-ci permet de ne pas attirer d’acariens dans les tissus. Ce lit est déjà en test dans certains hôpitaux.

Après cela, nous avons été dans la salle de bain, où se trouvait un miroir un peu spécial.  Celui-ci permettait d’établir un diagnostic de notre santé. Il reprenait la taille, le poids, le BPM,… Il est également possible d’envoyer ce diagnostic à son médecin pour éviter ou régler d’éventuels problèmes de santé.

Image : Nicolas Bastiaans

Puis, nous avons visionné une vidéo qui nous présentait l’éclairage connecté dans la ville ‘’EANDIS’’. La chaussée située devant « Living Tomorrow »,  l’Indringinsweg est la première route  de Bruxelles disposant d’un éclairage adaptatif, qui augmente ou diminue l’intensité de l’éclairage en fonction de passage de véhicules.

Toutes ces nouvelles technologies se rapportent au monde digital. On peut donc dire que toutes les innovations que nous avons observées lors de la visite se rapportent au digital.

Les enjeux éthiques et déontologiques sont d’informer le public des nouvelles technologies actuelles ainsi que celles qui vont apparaître dans les années à venir.

Nous pouvons établir un lien avec le cours d’innovation ‘’Plateforme collaborative’’ car toutes ces technologies qui existent (ou pas encore) ont le but d’améliorer le quotidien du public.

La différence entre « Living Tomorrow » et « Bel Expo » est que le premier est une « simple » visite guidée alors que le second était un ensemble d’ateliers interactifs.

Nicolas Bastiaans & Matis D’errico

Source : https://www.livingtomorrow.com/fr 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *