Fiche métier : web designer

Fiche métier – Web designer

White Box

 

 

 

 

                                                                                                                                              

  • Nom générique

Le web designer peut être désigné en français par l’appellation créateur ou concepteur de sites web.

  • Description abrégée

Le web designer est un architecte des sites web et des applications mobiles. Le web designer va établir le type de navigation, le wireframe, la charte graphique, les typographies et tous les autres éléments relevant de l’esthétique et du mode de fonctionnement d’une plateforme.

  • Description détaillée du métier

Le web designer conçoit des interfaces attractives de sites internet et d’applications mobiles. Il réalise l’identité visuelle de ces interfaces. Il crée tous les éléments graphiques : le choix des couleurs, les bannières, les zones d’interactivité, les illustrations, les typographies et les animations. Le web designer définit l’architecture et l’agencement du site. Il va chercher à harmoniser son interface à tous les niveaux de présentation.

Pour ce faire, il doit veiller à bien respecter les désirs de son client. Le web designer doit réaliser un cahier des charges qu’il présentera à son client. Il doit prendre en compte l’ergonomie, l’interactivité, l’usage et l’accessibilité. Il établit un plan précis de l’arborescence des pages.  Comprendre quels sont les objectifs du client lui permettra de concevoir le meilleur site en accord avec l’image et les valeurs du client et de son entreprise. Il faut aussi adapter l’interface au public visé ce qui nécessite de bien se renseigner sur celui-ci. Le web designer ne doit pas hésiter à faire remarquer à son client que son projet ou certaines de ses attentes ne sont pas adaptées à son public cible ou à l’image de l’entreprise même si cela débouche sur certains conflits.

Le web designer ne travaille généralement pas seul, il collabore avec les développeurs et les graphistes sous la direction du chef de projet. Il arrive souvent que le web designer soit polyvalent, surtout dans les petites équipes. En effet, il peut être amené à participer à d’autres activités comme le dessin des graphismes ou à se renseigner sur les phases de codages pour aider son équipe.

Il est spécialisé dans le monde du multimédia et a une très bonne maîtrise des logiciels tels qu’Illustrator, InDesign ou Photoshop. Etre créatif est indispensable, il doit imaginer l’interface la plus simple d’utilisation qui soit adaptée à tout le monde et doit essayer d’être le plus original pour que l’utilisateur ait le sentiment de vivre une expérience unique. Il doit se projeter de l’autre côté de sa production et penser au comportement que l’internaute aura lorsqu’il sera confronté à son interface.

Il doit constamment s’adapter aux tendances actuelles, en mettant à jour ces interfaces pour être en accord avec les goûts du public.

Le web designer peut travailler dans divers secteurs, qu’ils soient commerciaux ou humanitaires. Plusieurs choix de structures lui sont proposés comme l’agence web, les entreprises, les institutions publiques ou être indépendant.

L’inconvénient principal du web designer est qu’il travaille souvent dans l’urgence pour être à temps dans les deadlines ou si le client n’est pas satisfait il faut alors recommencer.  Il y a des périodes de grand stress comme lorsqu’ils ne trouvent pas de client ou lorsque, au contraire, les demandes de ce dernier sont trop nombreuses.

Pour l’instant, les parcours d’études des gens qui pratiquent ce métier sont divers car c’est un nouveau poste qui est arrivé en même temps qu’Internet. On peut avoir fait des études artistiques comme le graphisme, des études de communication, des écoles des métiers du web, des formations ou de l’informatique.

Awelty

 

  • Missions

L’interface que crée le web designer a plusieurs objectifs.

Elle doit valoriser l’image de son client, c’est-à-dire, qu’elle doit donner l’esprit du site ou de l’application, être cohérente dans la structure, la charte graphique. Le web designer va chercher à capter l’utilisateur.  Son interface doit être ergonomique, et doit répondre aux attentes de l’utilisateur. Elle doit aussi être facile d’utilisation pour que l’internaute trouve facilement les informations qu’il cherche. Il cherche, à travers les éléments graphiques, à véhiculer les valeurs de l’entreprise à l’utilisateur.

  • Activités principales

Le web designer crée, gère et met à jour un site internet pour des entreprises ou des institutions diverses. Son rôle consiste à mettre en page un site tout en le rendant attractif.

Le web designer va donc :

  1. cibler les besoins de l’entreprise, son positionnement et son objectif, tout en prenant en compte les contraintes techniques et financières
  2. définir le cahier des charges et élaborer la charte graphique suivant le positionnement de l’entreprise et ses besoins marketing
  3. réaliser une maquette : typologie, place des textes et des photos, choix des couleurs…
  4. définir l’identité visuelle du site en fonction du public, l’organisation des pages, l’arborescence
  5. s’assurer de respecter les différentes contraintes énumérées lors de la création du projet tout au long du processus
  6. assurer le suivi du site Internet après la livraison et effectuer les modifications qui s’imposent
  7. effectuer des tâches de mise à jour, notamment des éléments graphiques
  8. utiliser ses connaissances techniques pour assurer la bonne fréquentation du site grâce au référencement
  9. définir et concevoir les supports de communication
  • Qualités humaines requises pour le métier

Les web designers travaillent souvent en collaboration avec d’autres métiers du digital comme par exemple les développeurs. Ils doivent avancer dans leurs projets main dans la main avec le client afin de rencontrer leurs attentes. Pour cela, ils doivent être dotés d’un sens de la collaboration et d’un esprit d’équipe développés. L’essentiel du travail d’un web designer est le débuging. Il est donc essentiel de disposer d’une bonne logique et d’une bonne capacité de résolution des problèmes. Le métier allie technique, créativité et innovation afin de rendre leur production attirante, originale et plaisante. Il repose sur une base artistique importante.

  • Compétences requises

La compétence la plus importante pour un web designer est la créativité (surtout graphique et visuelle). En effet, cette compétence, accompagnée d’une méthodologie rigoureuse et de connaissances techniques certaines, est requise pour pouvoir se présenter comme un bon web designer.

Une bonne compréhension du monde numérique est nécessaire également car par la suite il vous sera demander de concevoir ce monde.

Ensuite, il est certain qu’un esprit d’équipe dans ce métier est indispensable à la bonne réalisation des projets. Effectivement, il faut savoir accepter les avis/idées qu’émettent les autres participants au projet. Vous ne travaillez jamais seul dans ce métier, vous aurez toujours besoin de plusieurs personnes pour pouvoir avancer dans ce que vous faites. Chacun pourra apporter ses connaissances et vous formerez ainsi une merveilleuse équipe.

De plus, peut-être que certains jours vous recevrez des critiques constructives que ça soit de la part de vos collègues ou de la part du/des client(s), et lorsque ce sera le cas, il ne faudra pas vous braquer et prendre cette critique comme un mauvais jugement de votre travail. Le client a des attentes précises et vous devrez pouvoir vous retourner sur les critiques qu’il vous donnera et inversement : défendre votre avis si vous pensez que c’est bénéfique pour lui de travailler comme vous l’avez fait.  Si les critiques viennent de vos collègues, la démarche à suivre reste la même : la remise en question. Ce sont également des professionnels et ils vous aident à rester sur le bon chemin.

  • L’évolution du métier

Le métier est basé sur l’esthétique et l’esthétisme qui changent continuellement en fonction des tendances. Ce qui était joli hier peut ne plus être attrayant pour le public aujourd’hui. Le monde du digital bouge très vite. Il y a beaucoup de nouvelles technologies et le web designer doit les suivre de près. D’un point de vue de leur carrière, ils peuvent monter en grade et devenir chef de projet ou décider de créer leur propre agence de Webdesign.

  • Définition : professionnel du multimédia

Un professionnel du multimédia est quelqu’un qui va à la rencontre du graphisme, de la communication, du marketing et de l’informatique. Créer un catalogue pour un site de commerce en ligne, animer les personnages d’un jeu vidéo, concevoir une application pour smartphone, travailler sur un film en 3D, imaginer le contenu des bornes interactives dans un musée, … Pour répondre à ces enjeux, on attend des professionnels qu’ils aient des compétences techniques solides et qu’ils soient capables d’évoluer au gré des nouveautés technologiques.

2440 media

 

 

Interview de Benoît Vrins, web designer chez Spade Bruxelles.


https://soundcloud.com/perrine-juszczak/web-designer/s-9LQN2?fbclid=IwAR0MP3h0kMsZaJlgRYJbCeF_4Ku1Z6eZQsiOlP_iNbeJmvTH8hM5UjkDOqM

  • Quelles études avez-vous fait ?

Il a étudié à l’IECS, il est sorti depuis un bon moment déjà. A ce moment-là, c’était encore beaucoup du tâtonnement et il y avait moins de spécialisations. Il est sorti avec des bases et a construit son métier de web designer grâce à son expérience.

  • Quelle est votre fonction spécifique dans cette agence ?

Les fonctions sont regroupées dans les petites entreprises donc lui est co-fondateur de l’agence donc un peu « gérant ». Une partie de son boulot est de gérer l’entreprise avec ses partenaires. Il joue un rôle de directeur créatif mais pas comme ceux dans les grosses agences de publicité. Lui valide les propositions et ne les crée pas. Dernière partie de son boulot, il fait du design ux dans le sens où il travaille moins sur le visuel maintenant mais majoritairement il accompagne les clients dans la conception même des applications.

  • Description d’une journée type ?

Aucune journée ne se ressemble alors il décrit sa journée d’aujourd’hui : Rédaction d’un article de blog, mise à jour du portfolio de spade avec un nouveau projet, gérance de mails pour rdv, passer en vue un projet pour l’opéra de Liège avec sa collègue, réunion, amélioration de design après la réunion, temps chez les clients (ateliers : min entre 2 et 4h. Toute la phase ux en collaboration avec les clients).

  • Qu’est-ce qui vous plaît dans votre activité professionnelle ?

– Question difficile. Beaucoup de choses lui plaisent. De manière générale, le métier de designer est très valorisant car ils sont perçus comme des gens qui apportent des solutions donc c’est très agréable. « Grâce à moi, à spade, et à la méthodologie mise en place, ils ont maintenant un beau site. »

-Travail en atelier : phases d’interactions où il y a beaucoup d’échange, d’éléments créatifs qui sortent.

-Juste milieu entre un aspect créatif et un aspect plus technique.

  • Les points négatifs de votre métier ?

Beaucoup également. Le stress qui peut apparaître avec les deadlines à respecter ou quand le client est mécontent (qualité, retard, …). Il n’a quand même pas l’impression que c’est un milieu dans lequel où il y a plus de stress qu’ailleurs. La gestion de projet dans certains cas est très chouette et dans d’autres c’est plus compliqué pour toute une série de facteurs et généralement c’est fort lié à la confiance qu’on a avec les gens qu’on collabore.

  • En général, quelles sont les attentes de vos clients ?

Des gens viennent avec un cahier des charges de 40 pages comme d’autres viennent avec un mail de 2 lignes. Pas assez de renseignements dans certains cas et dans d’autres beaucoup de renseignements précis. La maturité se construit en ateliers.

  • Quels sont vos horaires ?

Ils sont assez traditionnels chez eux car ils sont plusieurs à avoir une vie de famille et ils sont dans un état d’esprit « le travail n’est pas tout ». Entre 9h et 18h sauf s’il y a un deadline à respecter ou autre, s’il faut réparer un truc le samedi matin ok mais vraiment exceptionnelle.

  • Avez-vous eu d’autres expériences professionnelles avant ?

Oui, la boîte Spade a été créée en 2009. Il est sorti de l’école en 2000 donc a travaillé 9 ans dans une autre agence où il était responsable d’une cellule web dans une autre agence plutôt orientée associatif. Il a eu une vie d’indépendant tout seul pendant 2 ans avant de créer Spade. Pour le travail avec la croix rouge et amnesty, il a une affinité pour ça par ses études. Il aime beaucoup travailler avec le côté associatif. Chez Spade, ils ont acquis pas mal d’expériences sur les besoins des associations de manière globale.

  • Quelles sont les connaissances indispensables pour pouvoir évoluer dans ce métier ?

Benoît donne cours de design également. Il y a des compétences qui sont plus graphiques mais c’est plus dans la pratique professionnelle. Il  a également des compétences techniques ; bonne compréhension du monde numérique car après il faudra le concevoir. Pour le designer, compétences liées à son état d’esprit, à ce qu’il a envie de faire. La qualité de l’empathie est un des éléments qui peut faire la différence chez un designer. Capacité de se mettre à la place de l’utilisateur et donc pouvoir le défendre dans les réunions. Avant l’empathie il y a l’observation ; aimer observer les gens et s’en nourrir. Avoir l’envie de se mettre à la place des autres.

  • Est-ce qu’il y a souvent un conflit entre la demande du client et une bonne expérience pour l’utilisateur ?

Aspect négatif d’un projet, il pousse l’approche du ux design. On est là pour prendre la parole au nom de votre utilisateur et donc dire des choses qui ne plairont pas forcément. Conflit de temps en temps avec les clients mais ce n’est pas un problème.

  • Y-a-t-il beaucoup d’opportunités d’embauches dans ce métier ?

Question difficile car c’est un métier avec des hauts et des bas, il y a eu plusieurs fois des crises dans le secteur. Il y a eu des moments où on engageait n’importe qui mais si on prend l’état actuel, il pense que pour les gens compétents qui en veulent il y a du boulot. Lui veut quelqu’un qui cherche à se spécialiser, qui sait qu’il est plus faible dans un domaine mais plus fort dans un autre. Il cherche des gens avec une personnalité, des gens qui travaillent bien le contenu car c’est un gain de temps et les clients seront contents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *