Living Tomorrow – La maison du futur

Réalisé par Imane El Oueriaghli et Logane Lambert
Source : https://www.homelog.be/blog/fr/larchitecture-futur-entre-design-ecologie/#.XBokqKd7RQI

Living Tomorrow alias La maison du futur est une maison aménagée avec un mobilier totalement futuriste et innovant. Bien souvent des prototypes, les produits présentés tentent de démontrer comment on pourrait avoir un avenir facilité et une meilleure qualité de vie. Diverses entreprises présentent alors leurs produits ou services. L’exposition se situe dans un grand bâtiment industriel semblable à un container. L’aménagement de la maison n’est pas différent d’une habitation classique. Il représente bien chacune des pièces de la vie quotidienne comme par exemple la cuisine ou la salle de bain. En plus de l’aspect de vie, cette maison propose aussi comment nous pourrions travailler autrement en proposant des visites thématiques sur la banque du futur ou le magasin du futur.

L’expérience vise tous les consommateurs, les prospects ou entreprises avides de changements. En effet, montrer les changements plausibles de la vie dans le futur est un des buts principal de l’exposition, on peut donc impliquer toutes les personnes intéressées par les progrès technologiques. L’exposition propose des visites pour les entreprises, les écoles, les groupes et les particuliers et en fonction de ces catégories, le thème de la visite peut varier.

Robot Zora

La sortie commença à 8h dans un auditoire avec une danse du robot Zora, notre guide nous expliqua après son rôle et ce qu’ils ont déjà fait comme innovation. Par exemple la naissance de Zora qui, dans les plans de bases, devait être une réceptionniste dans des hôtels. Malheureusement,  la société n’était pas encore prête à devoir s’adresser à un robot, elle est donc devenue un jouet de compagnie dans les homes.

 

 

 

 

Une fois la présentation terminée, nous avons eu droit à une visite des lieux. La première pièce dans laquelle nous sommes allés était une salle de bain comportant un miroir composé d’un écran et d’une caméra. Celle-ci pouvait scanner le corps humain qui s’y présente pour en donner les données principales telles que sa taille, son poids et même son pouls mais également une vision interne de son corps en affichant le squelette de la personne se regardant dedans.

Notre guide nous a montrés des prototypes d’évolution technologique dans la médecine. Il y avait un nouveau type de pacemaker plus petit mais encore très peu utilisé par les chirurgiens car ils n’ont pas encore une totale confiance du produit.

Arrivés à la salle suivante, notre guide nous a diffusé une vidéo qui dévoilait un projet de drone de premier secours. Il expliquait que lorsqu’une urgence arrivait, il pouvait souvent se passer trop de temps entre l’appel des secours et leur arrivée. L’idée du drone serait la suivante : imaginer le drone arriver dans un premier temps, plus rapidement avec un matériel de premier secours. Le médecin alors en ligne avec la personne peut alors le guider dans ses gestes jusqu’au moment où les secouristes arriveront sur place.

 

La troisième salle présentait une révolution biologique, qui pourrait résoudre le problème de surpopulation en 2050, grâce à des algues qui permettent de créer une agriculture dans le désert. Ces terrains immenses pourront alors comporter assez de subsides qu’on aurait besoin pour le futur.

Notre guide nous a aussi montré d’autres révolutions comme les toits verts qui sont déjà utilisés aujourd’hui, ou encore des drones agriculteurs pour les champs trop vastes. Le drone serait capable de parcourir les champs et les analyser pour vérifier la santé des plantations et ainsi réduire les épidémies alimentaires.

La dernière salle qu’on a visitée était une cuisine futuriste, on nous présenta un frigo interactif appelé « smart fridge » qui économise l’énergie du temps qu’on laisse notre frigo ouvert. On peut le connecter avec notre smartphone et en cas de manque d’aliments ou de nourritures bientôt atteinte à sa limite de péremption, une notification nous alarmera pour les prochaines courses à faire ou donne des idées de plats à cuisiner.

digital et technologies embarquées

Malheureusement, nous n’avons pas pu voir toutes les expositions, car il y en avait énormément. Malgré cela, nous avons pu voir que Living Tomorrow utilise des images numériques et des vidéos de leurs innovations pour les illustrer et les rendre concrètes. Parmi celles que nous avons pu analyser, nous avons retenu qu’il y avait la présence de bornes digitales avec des caméras ayant des capteurs de mouvement et le « smart fridge » qui est une transformation numérique du frigo utilisant la photographie numérique, un système de reconnaissance et d’analyse des différents aliments et une bibliothèque numérique capable d’enregistrer ce qui se trouve dans le frigo. Le robot humanoïde zora, autre technologie utilisée, nous a également exécuté une petite danse de bienvenue.

Il y avait beaucoup moins d’interactivités que les autres visites effectuées. Nous n’avons fait qu’écouter le guide et regarder des vidéos, la seule chose interactive était l’écran contenant les informations des conditions physiques de la personne se présentant en face de la caméra.  Nous avions également beaucoup moins de libertés que les autres, ici c’était une simple visite guidée classique. Living Tomorrow ne nous dévoile pas d’œuvres certes à cause du manque de temps, mais aussi à cause de la visite guidée qui ne nous poussait pas à cette curiosité d’aller chercher de nous-mêmes les autres innovations.

BelExpo présente plus de contenus interactifs, alors que Living Tomorrow ne l’était pas vraiment. Cela ressemblait plus à un musée où l’on fait passer un message de manière passive plutôt qu’un message actif comme Bel Expo, ou l’on a pu faire des activités interactives pour apprendre à vivre de manière plus écologique. Tandis que La Maison du futur, dispose des inventions innovantes que l’on ne peut pas voir en action. Malgré ça, l’exposition Belexpo et La visite de living tomorrow partagent un même concept, ils veulent tous les deux améliorer notre futur. L’un en sensibilisant en passant des messages et informations sur la manière de nous améliorer écologiquement et l’autre en le modernisant avec de nouvelles machines et autres inventions innovantes capables d’alléger des problèmes politiques futurs.

notre avis sur la visite

Nous comprenons que la société dans laquelle nous sommes,  évolue constamment. En effet, les progrès technologiques ne font qu’augmenter durant ces dernières années et ce n’est que le début. En visitant cette exposition, on peut effectivement comprendre qu’on n’est pas au courant de toutes les nouvelles technologies déjà élaborée et que cela va donc aller très vite pour les prochaines années.

Living Tomorrow nous fait également comprendre que les technologies nous réservent un futur peut-être plus qualitatif, car notre mode de vie sera facilité par leurs utilisations et qu’on fera donc également un gain de temps dans nos tâches de la vie quotidienne. Cela nous évoque d’une part de l’excitation, cela donne envie d’en savoir plus, de savoir de quoi l’avenir sera fait technologiquement parlant. Mais également une certaine angoisse car nous restons dans le questionnement des enjeux éthiques sans pour autant avoir de réponses concrètent. Nous ne savons pas jusqu’où la robotisation pourra aller et si cela risque de mettre en péril voire d’effacer certains aspects de nos habitudes quotidiennes.

La société d’aujourd’hui est partagée, certains sont avides de changements et chaque nouveauté technologique leurs parait révolutionnaire et donc avec peu d’inconvénients, n’y voyant que les avantages multiples. Mais d’autres, plus conservateurs, aiment leurs modes de vie, leurs habitudes et ne veulent pas prendre de risques de changements par peur. La société a du mal à se sentir en sécurité lors d’un changement et se bloque.Une peur installée, car personne n’a encore l’assurance de pouvoir prédire la place qu’occupera les technologies ou l’implication qu’aura la robotique dans 20 ans et le fait de ne pas savoir, d’être dans l’inconnu peut faire peur à certaines personnes.

Comme évoqué précédemment, la visite n’a duré que de 30 minutes et nous n’avons pas eu l’occasion de voir beaucoup de produits non plus donc nous ne pouvons pas émettre un avis complet sur les pistes d’amélioration de l’expérience qu’on a eue. Selon notre ressenti, nous pouvons seulement recommander de programmer une visite plus longue et plus complète que celle que l’on a eu.

 

Sources :

http://www.habiter-autrement.org/01_tendances/15_tend.htm

https://www.livingtomorrow.com/fr/propos-de-living-tomorrow

https://www.logic-immo.be/fr/nouvelles-immo/zoom-sur-la-maison-du-futur-living-tomorrow-411.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *