Van Gogh – The immersive experience

Van Gogh – The immersive experience

Auteurs Cyril GOUSSET – Nicolas HOANG

Contenu général 

Il s’agit d’une exposition proposant de revisiter les œuvres de Van Gogh, retravaillées pour que celles-ci nous immergent à l’intérieur de celles-ci à l’aide de projecteurs et de réalité virtuelle. 

Lieu 

Cette exposition se déroule dans le bâtiment de la Bourse. Son but est d’immerger les visiteurs dans l’ambiance et l’univers de Van Gogh à l’aide de la technologie d’imagerie virtuelle dernier cri. 

Public cibles 

Un public de tous types et de tous âges était présent lors de l’événement. Cette expérience inédite au sein de la Bourse a attiré énormément de monde, qu’ils soient des touristes ou des habitants locaux. 

Choix du lieu 

On a choisi ce lieu pour pouvoir profiter de l’expérience VR d’une exposition d’art immersive. C’était une grande première pour nous de vivre ce genre d’expérience et de voir l’art lié au digital. Surtout de pouvoir essayer, dans ce genre d’évènement, le casque de réalité virtuelle, que nous n’avions jamais eu la possibilité de tester.

Concurrents 

Toutes les expositions qui font usage du casque de réalité virtuelle, mais cette activité est la première alliant l’art avec le digital, créant l’immersion grâce à la technologie d’imagerie virtuelle dernier cri en Belgique en tout cas. Beaucoup d’entre eux font souvent des expositions numériques en lien avec d’autres domaines, la culture, la musique et bien d’autres mais très rarement avec l’art.  

En France, il existe de nombreuses expériences immersives comme celle-ci, notamment à Paris.

Le cadre de l’activité / Décrire l’activité 

Prendre la bourse pour faire ce genre d’exposition est incroyable, le bâtiment est immense et bien choisi pour faire cela. 

Il s’agit d’une visite à travers la Bourse de Bruxelles nous présentant divers tableaux et œuvres de Van Gogh, revisité de manière à nous immerger dans l’univers de l’artiste à l’aide la réalité virtuelle et de projections animées des œuvres, agrémenté d’une ambiance sonore travaillée. 

L’exposition est composée de 5 salles différentes. La première salle en arrivant, est la présentation globale de l’artiste Van Gogh et son univers. Et comme élément clef de la pièce, un grand vase et un projecteur, pour donner vie au vase présent dans la pièce.
Ensuite on a accès à la toute grande salle composée d’une dizaine de projecteurs ainsi que de nombreux baffles pour nous imprégner dans l’exposition. Les différentes œuvres étaient projetées et mises en avant grâce à des animations et une musique qui nous entraine dans la même ambiance que l’œuvre.

il y avait également une autre petite salle avec les dernières œuvres de Van Gogh ainsi que la suite de son histoire. Une quatrième salle, plutôt dédiée aux enfants, qui leur permettaient de s’y prêter au talent d’artiste. Cette salle était aussi équipée d’un projecteur pour montrer les œuvres réalisées au cours de la journée.
La dernière salle se consacre plus particulièrement à la réalité virtuelle . Dans cette partie-là, on parcourait la vie de Van Gogh et on se retrouvait même à l’intérieur de sa peinture. Tout d’abord, nous retrouvions dans sa chambre, puis ensuite nous traversions tout son parcours artistique. Pour enfin finir, dans les champs de blé, qui fût l’une de ses dernières œuvres réalisées avant son décès.  

C’était impressionnant comment ils ont pu rendre le bâtiment de la bourse en une magnifique salle d’exposition en immersive. Tout l’ensemble était merveilleusement bien en raccord et harmonieux. Passer de la visite de la chambre à la salle principale, est une grande émotion, se sentir directement immergé dans l’univers de Van Gogh grâce au son et les projections sur les murs. 

Rapport avec le digital 

On pourrait se dire que cette exposition s’arrête juste à la VR mais il n’y a pas que ça qui est en rapport au digital. Les œuvres projetées nous amènent un autre coté digital, les animations créées, la musique en raccord, le mariage parfait pour nous immerger dans l’univers de l’artiste à l’aide du digital. 

Il existe beaucoup d’expositions en lien avec le numérique comme dernièrement ”les garages numériques OFF x THE DOME 360° experience” qui a eu lieu à Bruxelles. Tout à fait, le même genre que celui de Van Gogh mais celui-ci est lié à la culture et non l’art.
Les halles de Schaerbeek plus précisément l’exposition “Visions”ont également fait une alliance avec le numérique avec des installations hors du commun. Ici, l’enjeu des visiteurs joue un rôle pour l’expérience immersive. On est embarqué dans plein de types d’environnement grâce aux images, aux sons. 

Technologies embarquées 

La technologie d’imagerie virtuelle, elle permet de plonger les utilisateurs dans un univers à 360°. Pour permettre cela, la salle était équipée de projecteurs et des baffles pour transmettre le visuel et la musique pour une harmonie de l’univers de Van Gogh. Il y avait également des dispositifs de VR pour un autre type d’expérience. 

Mais les grands adeptes de l’art ne sont pas emballés par une expérience immersive. L’alliance du numérique et l’art ne ferait pas fureur. Beaucoup de personnes plutôt déçues après l’exposition Van Gogh. Ils ne retrouvent pas les mêmes émotions quand ils vont voir une exposition tout à fait basique sans alliance avec le numérique. Il y a ce manque de temps d’apprécier l’œuvre à sa juste valeur. Souvent pour les expositions numériques, il faut être présent dès le début, le commencement, si nous arrivons en plein milieu, nous ne comprenons pas directement ce qu’il se passe. 

Lien avec les cours 

Cette activité se rapportait à quelques cours comme motion design, son. Motion design, ce qui permet les animations des œuvres. Son, savoir coordonnée la musique avec ce qu’on désire faire passer. Mais également le cours de scénarisation, afin de comprendre tout l’acheminement des dispositifs de faire une belle approche de l’exposition. 

Lien avec des autres visites 

Aucune des visites effectuées n’avait réellement de lien avec cette exposition.  

Enjeux éthiques ou déontologiques 

Il n’y avait pas vraiment d’enjeux. C’était plus une expérience à vivre niveau immersion et le casque VR. Très peu d’expositions prennent l’art et le digital ensemble malgré que ça commence à prendre plus d’ampleur. Il y avait déjà cela en France. L’immersion commence à venir dans plusieurs types d’activités comme les Escapes Games, et bien d’autres. C’est pourquoi le “Van Gogh – the immersive experience” s’est prêté à ce jeu. Mais les expositions liées au numérique et digital, il y en a de plus en plus, comme nous avons pu citer plus haut. Mais il y a aussi des évènements gaming qui propose des expériences avec la réalité virtuelle. 

Pistes d’amélioration UX 

Dans la salle principale où nous étions immergés dans le monde de Van Gogh, nous aurions bien aimé être immergé totalement. L’expérience était seulement sur 4 facettes de la salle mais pas au sol et ni au toit. Il aurait été intéressant de faire les 6 facettes de la salle, ça nous aurait totalement immergé dans la totalité de l’ambiance voulu. Mais également de jouer avec un style 3D, et faire projeter des hologrammes pour les oiseaux qui volaient, ou même faire tomber la pluie en hologramme. Il aurait pu vraiment pousser le truc, l’immersion totale. 

Sources pour quelques petites infos : 
http://www.expovangogh.be/
http://www.halles.be/fr/257/1009/Visions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *