Commande 4 : ‘Van Gogh : L’expérience immersive’

Creative Lab : Commande 4

Exposition Van Gogh

 

  • Membres du binôme :

Antoine Visart et Audran Charpentier

 

  • Présentation du lieu de sortie :

1

« Exposition Van Gogh – The Immersive Experience » est le nom d’une exhibition d’œuvres de l’artiste néerlandais présentée au sein de la Bourse de Bruxelles (photo ci-dessus) se déroulant du 10 octobre 2018 au 27 janvier 2019.

L’objectif de cette visite est de permettre à ceux qui la visitent de découvrir la vie du peintre à travers les œuvres qu’il a réalisées en se plongeant littéralement dans son univers. L’exposition dépeint également les relations épistolaires qu’il entretenait avec certains membres de sa famille, plus particulièrement son frère.

Outre cette volonté didactique, susciter l’émoi et l’exaltation chez les visiteurs fait également partie des buts visés. C’est la raison pour laquelle une expérience de réalité virtuelle a été mise en place à la fin de la visite.

  • Concurrents identifiés :

Il est difficile d’identifier des concurrents à cette exposition tant les expériences du même genre sont rares.

Nous avons cependant identifié une exhibition proposant une expérience comparable. Il s’agit de ‘L’Atelier des Lumières’ qui met en évidence un célèbre artiste Viennois du nom de Gustav Klimt. Cette exposition invite les visiteurs à plonger dans l’univers de l’artiste ainsi que dans ceux de plusieurs de ses contemporains et autres artistes que le maître aurait inspiré. Les spectateurs seraient également bercés par les musiques de Luca Longobardi tout au long de leur visite, venant agrémenter la mise en scène de divers portraits, dorures et autres paysages ayant eu pour effet de révolutionner la peinture Viennoise.

 

  • Raison de notre choix :

La raison principale nous ayant poussé à choisir cette exposition est sans aucun doute son côté interactif totalement innovant. Ainsi nous avons chacun eu l’occasion d’observer un reportage diffusé lors d’un journal télévisé, celui de la RTBF, dans lequel l’expo était brièvement décrite. Sans trop en dévoiler et laisser une part de surprise lors d’une éventuelle future visite, le reportage nous a donné suffisamment d’informations que pour nous donner l’envie d’aller en voir plus par nous-mêmes.

 

  • Description des publics cibles :

L’exposition visait un public assez large, et en particulier familial. Nous avons eu l’occasion de le constater par nous-mêmes lors de notre visite ; étant donné la foule éclectique de visiteurs nous accompagnant dans la visite des lieux. De jeunes enfants accompagnés par leurs parents jusqu’aux personnes plus âgées, le tout en passant par les étudiants et les jeunes adultes, chacun était le bienvenu à cette exposition hors du commun. Effectivement, aucune connaissance particulière sur Van Gogh ou l’art en général n’était nécessaire pour pouvoir profiter correctement de l’expérience. Cette dernière était donc ouverte et accessible au plus grand nombre.

 

  • Description de l’activité et contenu général de la sortie :

Après une file d’attente qui se prolonge parfois jusque dans les escaliers extérieurs de la Bourse tant l’engouement est grand, un ticket est vendu aux personnes qui désirent visiter les lieux. Une fois en leur possession, ceux-ci peuvent s’aventurer dans la première salle de l’expo. Au sein de celle-ci les attend un grand pot de fleurs, bien réel lui mais dont le contenu, purement digital, ne cesse de changer. En effet, usant de la technologie du mapping vidéo, les fleurs présentes dans le pot changent à intervalle de temps régulier, représentant ainsi chacun des tableaux fleuris réalisés par Van Gogh tout au long de sa vie.

Dans cette même pièce, il est également possible, moyennant une petite somme d’argent supplémentaire, de se prendre en photo habillé d’un costume et fondu dans un décor tout droit issu d’un tableau du maître. De plus, s’y trouve aussi une reconstitution de la célèbre chambre de Van Gogh, à Arles.

 

2

 

Cette reconstitution est accompagnée de textes écrits sur les murs l’entourant. Il s’agit des lettres échangées entre Vincent et sa famille, et plus particulièrement son frère.

Après cela, le visiteur est invité à progesser dans la deuxième salle. Cette-dernière constitue véritablement le cœur de l’exposition. Elle est immense comparée aux autres pièces, et ce autant en superficie pure qu’en hauteur, permmettant à la musique qui y est diffusée en continu de prendre une ampleur pouvant faire frissonner. Le centre de la salle est parsemé de sièges, dont de nombreuses chaises longues, invitant le spectateur à prendre place et profiter paisiblement du spectacle qui lui est alors proposé. Ce spectacle se joue tout autour de lui, à 360 degrés, les œuvres de Van Gogh apparaissant et disparaissant de façon spectaculaire sur les murs de la salle. Le tout en parfaite synchronisation avec la musique et les divers bruitages sonores, pimentant la représentation. La technologie utilisée est semblable à celle de la première salle, il s’agit du mapping vidéo.

 

3

 

Annexées à cette salle centrale se trouvent encore trois autres pièces. L’une d’entre elles abrite l’illustre toile ‘Nuit étoilée sur le Rhône’, en mapping encore une fois, dont l’observation est guidée par des explications audio émanant de petites enceintes éparpillées dans la pièce.

 

Ensuite, le visiteur pénètre dans l’avant-dernière salle dans laquelle se trouve quantités de chaises et de tables, parsemées de feutres ainsi que de feuilles de papiers. L’invitation est claire, chacun est convié à réveiller l’artiste qui sommeille en lui et à coucher sur le papier une envie, une idée, une création qu’il souhaiterait partager.

 

4

Enfin, juste avant la boutique souvenir de l’exposition, se trouve une dernière activité. Moyennant deux euros supplémentaires, cette-dernière vous permet de littéralement plonger au cœur de l’univers de Vincent Van Gogh. Le spectateur se laissant oser tenter l’expérience sera alors équipé d’un casque de réalité virtuelle, où lui sera simulée une balade formidablement immersive et métaphorique, naviguant sans cesse d’une célèbre œuvre à une autre.

 

L’exposition se conclut sur cette expérience inoubliable.

 

5

 

  • Rapport au digital :

Le rapport au digital est assez flagrant de par la direction artistique prise par l’exposition. En effet, cette-dernière s’affirme comme étant une présentation de l’artiste Vincent Van Gogh et de ses œuvres et n’expose pourtant aucun de ses tableaux, sous forme physique, en son sein. Et cela car le parti pris a été d’exposer toutes ces œuvres de manière digitale, en usant essentiellement de la technologie du mapping vidéo.

 

  • Enjeux éthiques et déontologiques :

Malgré une mûre réflexion de notre part, nous ne sommes parvenus à identifier aucun enjeu éthique ou déontologique lié à cette visite. En effet, elle ne fait qu’utiliser des technologies déjà fort répandues dans un espace accueillant afin de créer un univers aussi féerique que subjuguant qui a pour unique but de séduire celui qui le parcourt.

 

  • Technologies embarquées :

Outre les technologies photographiques de base, les technologies spécifiques utilisées pour réaliser l’exposition sont le mapping vidéo et la réalité virtuelle.

 

  • Pistes d’améliorations en termes d’UX :

Une meilleure insonorisation des lieux aurait pu permettre de mieux se concentrer sur les sujets exposés dans les pièces annexées à la vaste salle principale. En effet, la musique diffusée dans celle-ci se laisse entendre partout et cela peut déconcentrer les visiteurs qui n’y sont plus. De plus, des explications supplémentaires quant aux œuvres exposées dans les salles annexes sont proposées aux visiteurs sous forme de messages vocaux, ces-derniers étant diffusés à un volume plus faible que la musique de la salle principale, leur compréhension s’en retrouvant donc parfois ardue.

En outre, un éclairage plus diffus aurait pu permettre une meilleure mise en valeur de certaines œuvres, qui semblaient parfois nous éblouir tant la lumière qui les frappait était vive. Mais peut-être était-ce voulu ? Nous n’en savons rien.

En dehors de ça, l’expérience utilisateur est inédite et très bien pensée. Nous n’avons pas noté d’autres améliorations à effectuer.

 

  • Lien réalisé avec nos cours :

Le premier lien qui nous vint à l’esprit fut celui réalisé avec notre cours de ‘gestion de projet’. C’est effectivement dans le cadre de ce dernier que nous avions abordé les technologies du mapping vidéo ainsi que de la réalité virtuelle. Il nous fût très intéressant d’étudier l’aspect théorique de ces technologies en cours, et d’avoir ensuite l’opportunité de les examiner de manière pratique lors de cette exposition.

 

  • Lien réalisé avec d’autres visites :

Nous avons trouvé cette exposition vraiment très innovante et avons dès lors du mal à la comparer avec une autre visite faite auparavant. Cela est en partie dû au fait que nous avons vécu cette exhibition comme un voyage poétique dans la vie d’un artiste tourmenté. Nous avons été touchés par les émotions presque palpables que nous a fait goûter cette exposition. Or cette sensation, aucune autre visite antérieure ne nous l’avait fait ressentir.

 

Sources :

 

INCONNU. Van Gogh – The Immersive Experience[en ligne]. 2018. Disponible sur : http://www.expovangogh.be/. (Consulté le 14/12/2018)

 

PETER MONBAILLEU. Expo Van Gogh Brussels Teaser [vidéo en ligne, 1 min.]. In : Youtube, 12/09/2018. Disponible sur : https://www.youtube.com/watch?v=BI9JWU_q-_g#action=share. (Consultée le 14/12/2018)

 

INCONNU. Gustav Klimt(en ligne.). Disponible sur : https://www.atelier-lumieres.com/fr/gustav-klimt(Consulté le 18-12-2018).

 

Sources des visuels :

 

1Source de l’image : wikipedia.org. Disponible sur :https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Fichier:Bourse_Bxl_02.JPG. (Consulté le 14/12/2018)

 

2Source de l’image : Photo réalisée par Visart Antoine.

 

3Source de l’image : lesuricate.org. Disponible sur : http://www.lesuricate.org/expo-van-gogh-bruxelles/expo-van-gogh-2/. (Consulté le 17/12/2018)

 

4Source de l’image : Photo réalisée par Visart Antoine.

 

5Source de l’image : lesoir.be. Disponible sur : https://plus.lesoir.be/184693/article/2018-10-15/dans-la-toile-de-van-gogh-la-bourse-de-bruxelles. (Consulté le 17/12/2018)

Source de l’image mise en avant : provenceprivatetour.com. Disponible sur : https://provenceprivatetour.com/fr/private-tours/provence/arles-tours/van-gogh-tour/. (Consulté le 20/12/2018)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *