Living Tomorrow

Living Tomorrow, ou anciennement appelée maison du futur a été fondée en 1995. Elle a pour objectif de montrer les technologies existantes ou qui existeront dans moins de 5 ans. Elle n’a pas de but déontologique, c’est uniquement un centre de recherche qui a pour but de montrer ce qui est technologiquement possible. Living Tomorrow est ouverte au grand public pour des visites guidées. Une visite complète du site dure environ 6 heures.

Van Schil J., Descamps N., Simon K.

Quels sont les publics cibles ?

Nous voyons plusieurs publics cibles de Living Tomorrow, deux pour être plus précis.

Le premier est les entreprises voulant investir dans la technologie innovante. Elles viennent donc sur place pour avoir une meilleure idée de ce qui est possible dans les cinq prochaines années. Même si ce centre technologique ne reprend pas tous les projets, il reste un bon point de départ pour ces entreprises voulant investir dans le futur.

Le deuxième public cible est le monsieur ou madame tout le monde intéressé par ces nouvelles technologies. Living Tomorrow ne présente pas que des innovations futures mais aussi des innovations déjà existantes.

Les innovations présentées à notre groupe

Toutes les activités qui nous ont été présentées à Living Tomorrow ont pour but de révolutionner la vie de tous les jours. Certains objets sont améliorés grâce aux nouvelles technologies, tandis que d’autres sont innovantes et apportent de nouvelles fonctionnalités originales et pratiques.

Le robot Zora

Le robot présenté lors de l’introduction était de petite taille, mais possédait de nombreuses fonctionnalités tels que danser, produire des sons et parler. Ce dernier a pour but d’interagir et communiquer avec des humains.

Le miroir médical

Le miroir interactif fonctionne en analysant la personne placée devant grâce à des capteurs. Une analyse médicale commence. Les caractéristiques (taille, poids, etc) du corps, des informations sur sa santé et son pou sont mesurés et s’affichent à l’écran. Une fiche médicale à partir de l’analyse du corps est créée pour recenser les problèmes examinés. De plus, il est possible de changer de vue, c’est-à-dire d’afficher les os du sujet.

Le drone secouriste

Le rôle de ce nouveau drone est simple : apporter le matériel de secours et sert de défibrillateur en cas d’urgence. La vitesse d’exécution se doit d’être rapide si une personne a besoin d’une réanimation cardio-pulmonaire. Grâce à un appel et quelques consignes, un drone arrivera en un temps record pour permettre des sauvetages rapide et efficace en attendant les secours. Le tout a été illustré à l’aide d’une courte vidéo.

Le drone médical des champs

Voici une innovation destinée aux agriculteurs. Un drone serait capable d’analyser l’état de santé des plantes et prévient en cas d’épidémie. Cela permettrait d’éviter que la maladie se répande dans le champ entier si l’agriculteur réagit à temps.

Les lumières intelligentes

Grâce à des capteurs sensoriels, les lampadaires dans la rue de Living Tomorrow permettent de diminuer l’intensité de la lumière émise s’ils ne sont pas requis.

Les capteurs permettent de détecter un passant ou un cycliste et adapte son intensité en fonction des besoins. L’énergie économisée est considérable et le projet serai de placer cette fonction à plus grande échelle.

Le frigo intelligent

Le frigo intelligent est doté d’un écran interactif. Les aliments sont scannés, analysés et affichés sur l’écran et là est l’innovation vraiment intéressante : le frigo propose des recettes à cuisiner avec les aliments présents dedans. De plus, la date d’expiration est prise en compte et les aliments dans d’autres armoires peuvent être scannés aussi. C’est pratique, innovant et permet de réduire le gaspillage alimentaire. Le frigo peut de partager les informations avec la table de travail interactif de la cuisine pour permettre le suivi de la préparation des recettes.

Alexa

Alexa est une IA développée permettant de communiquer avec les humains et d’exécuter certaines de leurs commandes. En passant par la musique, les infos, la luminosité de la chambre ou des programmes de télévision, Alexa est une assistante à la fois pour les particuliers et les entreprises.

Algues du futur

Des chercheurs ont développé un système d’agriculture sous-marine nous permettant de faire pousser des algues. Ces algues sont une réponse au manque de ressources causée par la surpopulation.

Pilule préventive

Il arrive à tout le monde d’oublier de prendre ses médicaments. Avec cette pilule spéciale, un oubli se résulte en un signal envoyé à un quelconque émetteur.

Enjeux éthiques et déontologiques

Tout le monde n’a pas envie de voir les nouvelles technologies débarquer dans leur quotidien. Certains peuvent se sentir mitigés, voir oppressé, selon les récentes innovations actuelles ou futures.

Par exemple, les lampadaires intelligent peuvent inquiéter les habitants du quartier, car les rues sont sombres ou l’activation des lumières peuvent sembler brusque.

Alexa à effectivement de quoi se poser certaines questions. Pouvons-nous vraiment accepter qu’un robot comprenne toutes nos conversations et s’adapte progressivement ? Prendre le risque d’être surveillé constamment à l’intérieur de chez soi ?

Les nouvelles technologies doivent innover et améliorer le quotidien en respectant les idéaux éthiques des droits de l’homme, et le peuvent en grosse partie pour ceux qui acceptent l’évolution et les risques que cela engendre.

Pistes d’améliorations en terme d’expérience utilisateur

La visite, très intéressante malgré la courte durée, proposait de nombreuses innovations avec beaucoup de détails. Le guide répondait en cas de question et les informations étaient présentes. Malgré ça, la visite manquait d’interactivité avec les visiteurs. Il n’était pas possible de tester les différents concepts et il n’y avait pas beaucoup de démonstration. Le tout restait assez théorique et instructif.

Bel expo

L’expérience Living Tomorrow est très différente de celle de Bel Expo.

La première raison est l’objectif, en effet Living Tomorrow veut montrer les technologies tandis que Bel Expo veut responsabiliser les jeunes. Ce qui amène au deuxième point divergent entre ces deux expositions qui est les publics cibles.

Le lien avec mes cours et la dimension digitale

Pratiquement toutes les innovations ont lien avec le digital. Pratiquement mais pas toutes car il y a certaines innovations comme les algues du futur qui n’utilise aucune réelle technologie nouvelle. Par contre dans tous les autres cas, on retrouve de l’IA, des écrans, du son, …

On en conclut que le cours s’y rapprochant le plus est notre cours de projet de fin d’année qui nous demande à nous aussi d’utiliser des technologies, des écrans fixes ou bornes interactives dans certains projets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *