Van Gogh – The immersive experience

Soline Verbeyst et Laura Wibaut

Choix du lieu de sortie

Nous étions censés avoir une activité découverte sur la programmation des robots avec le Fablab mobil. Cela n’a malencontreusement pas pu se faire car il n’y avait personne à l’endroit indiqué. Nous avons donc rapidement du revoir nos plans et après quelques recherches, nous sommes tombés sur le site de l’exposition de van Gogh qui proposait de découvrir l’univers du célèbre peintre grâce à une « technologie d’imagerie virtuelle dernier cri ». Cela a piqué notre curiosité et nous avons décidé de nous y rendre.

Lieu 

L’exposition Van Gogh -The immersive expérience est tenue au Palais de la Bourse. C’est l’ancien lieu de rencontre de l’ensemble des agents de change. Quand le marché comptant a été entièrement automatisé en 1996, il a perdu ce rôle et est au fil du temps devenu un lieu accueillant bon nombre d’événements. L’objectif avec l’exposition de Van Gogh est de permettre une immersion visuelle totale dans son univers artistique.

Contenu général 

L’exposition Van Gogh – The immersive expérience est comme son nom l’indique une exposition cherchant à nous rapprocher de l’univers artistique du célèbre peintre grâce à une immersion visuelle dans son art.

L’exposition est divisée en trois parties, correspondant à différents moments de la vie de l’artiste.

La première est consacrée à la découverte de la peinture de van Gogh. Grâce à la projection de ses premiers tableaux, nous nous rendons compte de la recherche de style qu’avait le jeune peintre à ses débuts. Ce qui est intéressant dans cette partie est l’évolution des différentes peintures de fleurs dans un pot projetées dans un cadre accroché au mur. Nous sommes donc témoins de l’évolution du style de van Gogh sur plusieurs tableaux ayant le même thème.

La seconde partie est encore plus immersive. Des projecteurs animent tous les murs de la salle centrale de la Bourse. C’est de cette manière que nous sommes pleinement immergés dans son art par la projection  d’œuvres comme « La nuit étoilée » (1889) et le « Champ de blé aux corbeaux » (1890). Ses peintures projetées dans la somptueuse salle nous transportent au cœur de l’époque où le style impressionniste du peintre était le plus fort.

La dernière partie de la visite éclaire la part d’ombre qui marquait la vie de l’artiste et sa dérive vers la folie. Il y’ avait également une salle destinée aux enfants dans laquelle ils pouvaient exprimer leur créativité tout en dessinant.

Une salle annexe propose un contenu qui nous a particulièrement intéressé. Grâce à un casque de réalité virtuelle, nous sommes plongés dans un petit quartier des environs d’Arles qui a vu vivre le peintre  pendant des années. Au fil d’une balade, nous évoluons dans ces petites rues avant de nous diriger vers la campagne environnante. Toute cette promenade virtuelle est agrémentée de la superposition des tableaux que van Gogh a peint devant ces paysages. Cette activité se déroulait dans une salle obscure où étaient suspendus les casques de réalité virtuelle. En dessous de chaque casque, il y avait un tabouret avec lequel on pouvait tourner à 360°. Cela nous a permis de visualiser concrètement le cadre de vie qu’a eu Van Gogh lorsqu’il a vécu près d’Arles et également de le comparer avec les œuvres qu’il y a peintes.

Publics visés 

L’exposition a été conçue pour un large public. Elle se destine aux passionnés d’art et plus particulièrement de Van Gogh. Aux familles et aux personnes intéressées par les expositions mettant la technologie et le multimédia en avant. L’exposition utilise bon nombre de technologies pour immerger le visiteur dans l’art du peintre sans pour autant rentrer dans les spécificités artistiques qui pourraient désintéresser les néophytes. En arrivant à conserver un bon équilibre entre l’art, la culture et le digital elle permet de garder tous les publics attentifs.

Rapport avec le digital

Cela se rapporte au digital car l’exposition utilise une technologie d’imagerie virtuelle. Il y du son, des lumières et également une expérience de VR  qui est proposée. L’assemblage de tout cela permet une immersion complète dans l’univers artistique de Van Gogh.

Technologies embarquées 

L’exposition utilise la technologie d’imagerie virtuelle. Des projecteurs sont utilisés pour projeter les œuvres du célèbre peintre sur les murs de la Bourse. Des baffles étaient également disposés dans toute la salle pour ajouter une dimension auditive à l’immersion que l’on nous proposait.

Concurrents identifiés 

À Bruxelles, l’exposition sur van Gogh est la seule à présenter un contenu digital immersif lié à l’art.

En Europe par contre, certains pays en ont déjà fait l’expérience.  À Paris par exemple, il y a le palais Garnier et son expérience « Inside opera ».  À Londres a eut lieu une exposition immersive nommée « Bjork Digital » présentant le travail de la chanteuse islandaise Björk en collaboration avec les plus grands artistes de réalité virtuelle.

Enjeux éthiques et déontologiques

Il n y’a pas d’enjeux éthiques ou déontologiques en tant que tels. Ce que l’on peut cependant mettre en évidence, c’est que beaucoup de gens ne sont pas encore prêts à accueillir la technologie dans le domaine artistique. En effet, pour certains, l’œuvre de l’artiste pourrait s’en trouver dénaturée.

Il serait cependant intéressant de montrer à ces personnes que grâce à la technologie, l’art peut toucher de plus en plus de monde car il est mis à disposition de tous. Il sera également plus susceptible de toucher certains publics assez réticents à se rendre dans des musées « traditionnels ».

Pistes d’amélioration de l’expérience utilisateur

Dans la grande salle où étaient projetées les œuvres de van Gogh pour une immersion totale à 360°, il aurait été intéressant de modifier l’endroit de passage.  Toutes les personnes qui entraient parlaient et bouchaient la vue ce qui n’était pas agréable pour les spectateurs qui souhaitaient se plonger totalement dans l’univers du célèbre peintre.

Un autre point qui pourrait être travaillé c’est la surface de projection. Il n’y avait pas d’œuvre au sol ni au plafond ce qui aurait pourtant pu rendre l’immersion totale au sein de l’univers de van Gogh. Si cela avait été le cas, nous nous serions senti comme dans une géode plongée au cœur même de ses toiles.

Lien avec les cours

Cette exposition nous a directement fait penser au cours de scénarisation interactive. L’expérience que vit chaque visiteur a été pensée selon un scénario qui le fait passer à travers les différentes étapes de la vie de van Gogh. Les détails des œuvres présentées dans chaque salle ont un sens et un rapport les unes aux autres particulier ce qui rend l’approche très intéressante.

 

Bibliographie

SOKOLOWICZ PAPIOL Bruno. Björk Digital (CCCB) [vidéo en ligne].  Dans : Youtube. 22 juin 2017 [consulté le 19 décembre 2018]. Disponible à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=iIwHGJrK1nE

RTBF. L’exposition immersive « Björk Digital » débarque en Europe en septembre [en ligne]. Dans RTBF culture.  24 août 2016 [consulté le 19 décembre 2018].  Disponible à l’adresse : https://www.rtbf.be/culture/arts/detail_l-exposition-immersive-bjork-digital-debarque-en-europe-en-septembre?id=9386910

Inside-info. Inside opéra :  Immersive Game au cœur du Palais Garnier – Paris. Webedia. Date de publication inconnue [consulté le 20 décembre 2018]. Disponible à l’adresse : https://www.inside-infos.fr/opera/faq

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *