Les impacts des véhicules autonomes sur l’emploi

Parmi, les métiers les plus menacés par les véhicules autonomes, on pense en premier lieu à tous les métiers des transports, comme les chauffeurs de taxis, de bus et de camions qui verront leurs conducteurs disparaître, d’autant qu’il s’agit de métiers qui ne sont pas perçus comme étant agréables, comme on peut le constater aux USA où ils sont actuellement en demande de plus de chauffeurs. Une pénurie que résolverait l’arrivée des véhicules autonomes en plus de permettre une baisse des coûts.

Malgré tout, une poignée d’employés humains pourrait être conservée, par exemple Uber qui n’a pas encore abandonné l’idée d’un service de conducteurs humains pour les utilisateurs qui souhaiteraient garder un contact humain. Pour une partie des camions, il sera nécessaire d’avoir des gens derrière le volant si jamais ils transportent des produits chimiques ou dangereux ou bien pour conduire les véhicules sur les derniers kilomètres de transports durant les premières années où les véhicules autonomes pourraient encore avoir des difficultés à traverse une ville.

Les autres victimes certaines des véhicules autonomes sont toutes les entreprises qui étaient placées le long des autoroutes. Les hôtels et les restaurants en bordure de route ne seront plus aussi présents qu’auparavant avec moins de conducteurs ayant besoin de s’arrêter pour faire une pause. Les assurances vont certainement voir leurs revenus fondre comme neige au soleil énormément, avec la baisse massive du nombre de propriétaires de véhicules, qui devraient plutôt privilégier les services de location ou de partages du véhicule.

Si l’on cherche dans les secteurs qui seront impactés de manière moins importante, on peut noter tous les métiers de constructions qui n’auraient plus à construire de routes aussi grandes pour causer le moins d’embouteillage possible, ou de manière plus positive, les services hospitaliers verrait disparaître une bonne partie des blessés dûs à des accidents de la route.

Quels nouveaux emplois à l’avenir ?

Aujourd’hui, on peut déjà constater l’apparition de nouveaux métiers, tournés autour du développement de la voiture autonome. En effet, les constructeurs automobiles ont besoin de professionnels formés à l’électronique, afin de peaufiner au mieux la cyber-sécurité et l’automatisme du véhicule, et d’ingénieurs qui sont également nécessaires à développer les moteurs électriques, qui sont actuellement promus par les constructeurs, qui feront partis massivement des voitures dans le futur.

Il y aura également un besoin d’experts en fusion de données, puisque la voiture doit pouvoir analyser un important nombre d’informations qui n’ont rien à voir entre elles afin de prendre la meilleure décision ainsi que de sociologues, afin que les véhicules autonomes sachent conduire différemment selon les pratiques, toutes différentes, des conducteurs humains selon le pays où ils vivent.

On peut aussi penser aux divers médias embarqués par les véhicules autonomes, qui seront là pour divertir les passagers pendant leur trajet et qui demanderont donc des personnes pour réfléchir à la manière de les intégrer de façon adéquate. Le développement d’applications personnalisées est un marché qui pourrait également s’ouvrir à toute personne souhaitant programmer et vendre de tels programmes au grand public.

Il est aussi envisagé l’arrivée de car masters et d’aiguilleurs routiers, qui pour les premiers seront là pour créer une expérience digitale agréable pour les utilisateurs et pour les seconds, seraient nécessaires afin d’indiquer aux véhicules autonomes le détour à prendre pour gagner du temps.

On peut noter que tous ces métiers, promettant de remplacer les emplois perdus par l’autonomisation des véhicules, sont des métiers demandant des compétences élevées, bien loin du niveau requis que demandent les emplois en cours de disparition, et aucun programme de transition n’a encore été lancé à ce jour.

Cyril GOUSSET

Sources:

https://www.usine-digitale.fr/article/transport-e-commerce-distribution-ce-que-le-camion-autonome-pourrait-changer.N615288

https://www.emploi-pro.fr/edito/article/les-metiers-qui-vont-recruter-dans-la-voiture-de-demain-aea-8488

https://www.thewebconsulting.com/media/item/601-quelles-seront-les-consequences-economiques-et-sociales-de-l-arrivee-de-la-voiture-autonome

https://www.planeteautomobile.com/actualites/213-nouveaux-metiers-automobile-avec-vehicule-autonome

https://www.cnetfrance.fr/news/avec-les-voitures-autonomes-quels-metiers-vont-disparaitre-39847116.htm

https://www.meilleure-innovation.com/voitures-autonomes-economie/

https://www.lepoint.fr/automobile/innovations/voiture-autonome-4-millions-d-emplois-menaces-aux-etats-unis-23-01-2017-2099313_652.php

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/la-voiture-autonome-une-revolution-automobile-et-urbanistique-majeure-588040.html

https://voitureautonome.com/les-consequences-industrielles-de-la-voiture-autonome-partie-2/

http://www.slate.fr/story/101547/voitures-autonomes-detruire-millions-emplois

https://www.journaldugeek.com/dossier/dossier-voiture-autonome-le-conducteur-une-espece-en-voie-de-disparition/3/

https://www.blog-emploi.com/voitures-sans-chauffeur/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *