Entretien avec une gynécologue, Isabelle Dupond

Dans le cadre de notre enquête sur les jeans connectés, nous avons rencontré Isabelle Dupond, gynécologue au centre médical Médicis.
Lorsque nous lui avons expliqué le principe du jeans connecté, le docteur Dupond a eu l’air plutôt perplexe. Nous l’avons interrogée quant aux conséquences négatives que pourraient avoir les ondes sur les ovaires et la fertilité chez la femme et elle nous a expliqué que nous n’avions pas encore assez de recul pour tirer des conclusions. Elle nous a également expliqué
que chez les hommes qui mettaient leur téléphone en poche, les scientifiques avaient observé des effets sur les spermatozoïdes et leur mobilité mais qu’ils n’étaient pas sûrs si cela était dû aux ondes elles-mêmes ou à la chaleur émise par le téléphone. Le docteur Dupond nous a expliqué qu’elle n’avait pas connaissance d’études en cours afin d’étudier les effets que pourraient avoir les ondes sur les ovaires et qu’elle n’en avait encore jamais entendu parler dans les congrès de fertilité auxquels elle assiste.
À la question : « Pensez-vous que l’on pourrait décliner ce jeans à des fins médicales ? », Isabelle Dupond nous répond qu’elle pense qu’un jeans qui ferait barrière aux ondes serait plus intéressant à condition que celui-ci ne les amplifie pas. Elle nous explique qu’actuellement nous essayons de plus en plus d’avoir une plus-value à la fonction première du vêtement. Le docteur nous cite par exemple les culottes de règles qui font office à la fois de culotte et à la fois de protection hygiénique pour les femmes qui ne souhaitent pas porter de protections « classiques ».
Pour Isabelle Dupond, nous avons déjà des vies assez instrumentalisées par nos smartphones et avoir un pantalon qui vibre à droite ou à gauche afin de s’orienter ne lui paraît pas vraiment pertinent.
Quand nous avons expliqué que le concepteur, Spinali Design, vendait ce jeans comme un jeans « luttant contre le burn-out », le docteur Dupond s’est montrée dubitative face à l’efficacité du pantalon. En sachant que la plupart des gens qui font un burn-out le font parce qu’ils subissent une pression écrasante et/ou sont exposés à une charge de travail trop lourde, le docteur voit mal comment un jeans peut arriver à diminuer la charge de travail qui est vécue comme trop importante juste en essayant d’empêcher le passage de certains
mails.
D’un point de vue médical, Isabelle Dupond trouve les maillots de bain connectés de chez Spinali Design plus intéressants que les jeans car les maillots préviennent les coups de soleil grâce à un capteur qui indique quand il vaut mieux arrêter l’exposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *