Recherches documentaires autour des questionnements

Après avoir découvert le jeans connecté de Spinali Design, nous nous sommes posé plusieurs questions (vous pouvez les retrouver dans notre article parlant du sujet) sur lesquelles nous avons fait des recherches. Comme dans toutes recherches, il est primordial de juger de la qualité de l’information. C’est pour cela que vous trouverez ci-dessous les documents avec leur commentaire.

Que dit-on sur les objets connectés ? Médias et science.

WALRAVENS, F., Nos vêtements dans le futur: connectés, intelligents,
soignants…, RTBF, RTBF.be, publié le 15/06/2017 et consulté le

 

Ce document est un article de presse publié par la RTBF. Il s’agit d’un article informatif sur le sujet des vêtements connectés, leur avenir et les effets sur la santé. La source, la RTBF, est connue comme une source fiable. La RTBF analyse son information sur la pertinence et la justesse de ses informations avant de le publier. C’est pour cela que cet article est une bonne source d’informations, malgré que ce soit un document relais. Dans l’article les sources d’informations sont mentionnées ce qui permet au lecteur de retracer les informations et de les vérifier.

On retrouve l’honnêteté intellectuelle dans le fait que l’auteur veut informer le lecteur à propos du sujet.

Ce document est pertinent dans la recherche d’informations sur les vêtements connectés, leur future et leur effet sur la santé.

Ce document confirme ce que dit Mr Blavier, notamment que les vêtements connectés sont en début de dévelloppement et que c’est un secteur qui va encore fort grandir et devenir plus important.

Document traité par Margaux Schellekens

 

FLORIN, F., Les vêtements connectés, un potentiel truffé d’obstacles, AFP,
sciences et avenir, publié le 20/03/2017 et consulté le 19/02/2019 via https://www.sciencesetavenir.fr/sante/les-vetements-connectes-un-potentiel-truffe-d-obstacles_111420

 

Ce document également est un article, mais cette fois il s’agit d’un article scientifique. Celui-ci a été publié par « Sciences et Avenir ». Une source qui semble être fiable. Dans l’article, tout comme dans celui de la RTBF, on retrouve les sources utilisées pour rédiger l’article ce qui nous permet, en tant que lecteur, de vérifier si ce qui est écrit est correct. Il y a plusieurs sources différentes, dont des spécialistes du domaine, ce qui augmente la probabilité de justesse des informations. Malgré qu’ici également il s’agisse d’un document relais, ce document est une bonne source d’informations parce qu’elle regroupe beaucoup d’informations sur un même sujet. Les sources sont mentionnées et donc vérifiable.

Ici aussi on retrouve l’honnêteté intellectuelle, non seulement dans le fait que l’auteur veut informer le lecteur à propos du sujet, mais aussi l’avertir de certains dangers liés à ce sujet.

Le document est pertinent dans la recherche des effets négatifs des vêtements connectés.

Tout comme le document précedent et l’avis que Mr Blavier nous a donner, cet article dit que les wearables ne sont qu’en début de dévelloppement et peut encore grandir, même si cet article mentionne pas mal de risques.
Il confirme aussi une question que nous nous sommes posés au long de ce projet, notamment le risque des ondes. Ils disent que ceci est une question qui freine pas mal de client. En parlant avec les professionnels, nous n’avons pas eu beaucoup de réponses concrètes à ce sujet, à l’exeption de Mr Blavier. Il nous a dit que de se poser la question uniquement pour les wearables est ridicule, vue qu’on a tous un smartphone, du wifi, de la 4G, etc.

Document traité par Margaux Schellekens

Est-ce que le jean est adapté à tous les secteurs ?

JASOR, Muriel. Le « dress code » évolue dans les entreprises [en ligne]. Dans : LES ECHOS – Compétences [en ligne]. 21/03/2008 21 mars 2008. [Consulté le 19 février 2019].Disponible à l’adresse :
https://www.lesechos.fr/21/03/2008/LesEchos/20136-100-ECH_le—dress-code—evolue-dans-les-entreprises.htm

Cet article est un document numérique car c’est un article provenant d’un site internet et je ne peux le lire que via un appareil électronique. Cependant, il est possible qu’il ait été publié dans le journal papier “Les Echos”.
Les Echos est un quotidien d’information fondé il y a plus de 100 ans.
Il a atteint un statut que l’on pourrait qualifier de fiable dans la communauté journalistique et parmi le grand public. De plus, l’auteur de l’article n’est autre que la rédactrice en chef des Echos.

Le seul bémol est le fait que cet article date de 2008, donc, il y a plus de 10 ans. On imagine bien que les choses ont évolué en 10 ans mais ont sans doute plus de chances d’avoir évolué positivement que négativement.

Ce document est pertinent dans le sens où il peut nous permettre de situer le
positionnement des entreprises vis-à-vis du code vestimentaire de ses employés. Il nous permet de comprendre que l’on tend vers une évolution de dress code “casual” et ce, même dans les grandes entreprises.

Est-ce que le prix du pantalon est excessif ?

SERVICE MOBILE. [Étude] Pour 45 % des Français le prix des objets connectés est prohibitif [en ligne]. Dans : Services Mobiles : Connect #Iot #ObjetsConnectés [en ligne]. Jeudi 17 mars 2016. [Consulté le 19/02/2019]. Disponible à l’adresse : https://www.servicesmobiles.fr/pour-45desfranc%CC%A7ais-le-prix-des-objets-connecte-est-prohibitif-31228/

Ce document est également un document numérique car il est issu d’un site web.

L’objet de l’article est une étude. Celle-ci a été réalisée dans les règles de l’art et l’article nous fournit toutes les sources et renseignements si nous voulons les vérifier.

L’auteur est désigné comme étant “La Rédaction”. Même si ce magazine en ligne n’est pas très connu, on remarque que ses nombreux
réseaux sociaux sont actifs.

Les textes sont écrits en français correct et sans fautes et ils alimentent leurs réseaux avec du contenu qui semble qualitatif (minis reportages etc).
Tout cela nous permet d’identifier ce site web comme étant un site sérieux. En faisant quelques recherches, on s’aperçoit rapidement que ce site est l’œuvre de passionnés de technologies.

Le document présente une étude réalisée par l’institut OpinionWay qui est une entreprise de sondages politiques et d’études marketing français. L’article synthétise et propose une lecture structurée de l’étude, ce qui nous arrange  dans le cadre de nos recherches concernant le prix des objets connectés.

Est-ce que les vibrations peuvent donner des vibrations fantômes ?

 RTLINFO.be, Vibration fantôme: mais quel est ce symptôme dont souffrent 90 % des utilisateurs de smartphone?. Dans: Radio Télévision Luxembourg, RTL INFO. 06 février 2016 à 19h05 [Consulté le 19/02/2019 à 11:23]. Disponible à l’adresse : https://www.rtl.be/info/magazine/sante/utilisateur-de-gsm-souffrez-vous-du-syndrome-de-vibration-fantome–792526.aspx

Cela ressemble à un document numérique : je ne l’ai trouvé qu’en numérique sur le site de la chaîne d’information Radio Télévision Luxembourg. C’est en effet sur un site internet et ce n’est pas un document papier numérisé.

Ce document offre une garantie de “qualité” car c’est un site d’information reconnu et d’ailleurs ça fait un bout de temps qu’ils sont sur le marché (depuis 1987). De plus, il met en avant plusieurs témoignages et dit d’où vient l’étude (même s’il aurait dû la sourcer par un lien). De plus, ils décrivent et expliquent le problème. On voit qu’il y a un minimum de travail de recherche via les explications un peu expliquées. C’est dommage et même fautif selon moi de ne pas signer ses articles.

Est-ce que les ondes peuvent avoir un impact sur les parties génitales ?

La Rédaction, Ranger son smartphone dans sa poche peut rendre stérile. Dans: Belgium-iphone, BIP Belgium-iphone. 24 février 2016 [Consulté le 19/02/2019 à 11h39]. Disponible à l’adresse: https://belgium-iphone.lesoir.be/2016/02/24/ranger-son-smartphone-dans-sa-poche-peut-rendre-sterile/

Cela ressemble à un document numérique : je ne l’ai trouvé qu’en numérique sur le site de la chaîne d’information Le Soir. C’est en effet sur un site internet et ce n’est pas un document papier numérisé.

Ce document offre une garantie de “qualité” car c’est un site d’information reconnu et largement consulté. Malheureusement, ils ne disent pas exactement d’où viennent l’étude, ils renvoient un lien vers un autre site d’information anglophone qui renvoie lui-même à un autre qui n’est plus disponible. Le plus gros soucis c’est que ce texte est destiné
visiblement à un public qui veut une information claire et rapide. Il manque énormément d’information et on se permet de nous donner une injonction sans plus de détail. En plus, c’est bien beau de parler des soucis pour la reproduction du genre masculin mais on ne nous dit rien sur le risque pour les ovaires. Le document est signé mais ça reste très vague (La rédaction). Pour moi, je préfère quand même un nom.

Le public-cible, liant les femmes au burn-out, est-il justifié ?

Francetvinfo.fr, « INFOGRAPHIE. Quel est le profil type des personnes exposées au burn-out ? », Dans : Franceinfo, Franceinfo, le 28/04/2014 à 10h33 (consulté le 29/03/2019 à 16h12). Disponible à l’adresse :

https://www.francetvinfo.fr/sante/psycho-bien-etre/burn-out/infographie-quel-est-le-profil-type-des-personnes-exposees-au-burn-out_573697.html

Ce document est un article de presse journalistique, écrit dans un but informatif. C’est une source secondaire, étant donné qu’elle est allée chercher des informations dans d’autres journaux ou chez des spécialistes (comme le cabinet Technologia par exemple) afin de les rassembler, les connecter ensemble et en créer un article résumant les différentes informations recensées dans ses sources primaires.

La qualité n’est dès lors garantie que par la qualité des sources. Ici, comme l’article se base principalement sur un sondage réalisé par le cabinet Technologia, spécialisé dans les domaines de la santé et de la sécurité au travail, c’est en premier lieu ce sondage qu’il faut évaluer et mettre en cause.

L’auteur, Catherine Fournier, est journaliste de profession. Étant soumise à des règles et des codes de déontologie, je considère son métier comme une preuve suffisante de son sérieux lors de l’écriture de cet article.

Enfin, ce document me parait pertinent dans le cadre de nos recherches, l’objet connecté que nous traitons étant relié au burn-out. Je l’ai d’ailleurs trouvé en souhaitant répondre à un de nos questionnements autour de l’objet : les femmes sont-elles plus touchées par le burn-out que les hommes ?

Document traité par Lena Ramis

Les notifications sont-elles une des causes du burn-out ?

Mensura.be, « Maîtriser le stress et le burn-out avec la méthode BASICS », dans : mensura blog, Mensura, le 17/08/2017 (consulté le 29/03/2019 à 16h39). Disponible à l’adresse : https://www.mensura.be/fr/blog/maitriser-le-stress-et-le-burn-out-avec-la-methode-basics

Ce document est un article de rédaction web, posté sous forme d’un poste de blog, écrit dans un but informatif. C’est une source primaire, le document étant l’interview d’un psychologue, Hein Zegers.

La qualité est garantie par l’entreprise Mensura, revendiquée comme le Premier Service externe de Prévention et de Protection au Travail en Belgique. Une telle nomination ne peut que réclamer une certaine qualité dans les informations fournies. Autrement, ce document dépend également de la qualité des dires de la personne interviewée. Au vu de son background (psychologue et écrivain de livres sur le développement personnel et le bien-être), tout a l’air plus ou moins qualitatif.

C’est pour ces mêmes raisons que je considère l’auteur comme étant sérieux.

Ce document me parait pertinent dans nos recherches dans la mesure où il affirme que l’objet connecté sur lequel nous travaillons est probablement dans le bon : les notifications permanentes peuvent être sources de stress et donc causes de burn-out.

Document traité par Lena Ramis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *