La première édition du printemps numérique de Bruxelles

Une nouvelle exposition ouvre ses portes pour sa toute première édition : le printemps numérique de Bruxelles.
Inspiré par l’exemple canadien, le printemps du numérique s’est tenu au Kanal-Centre Pompidou le 23 et 24 mars et à l’hôtel de la Poste (tours et taxi) vendredi 22 mars.

Objectifs et missions

L’objectif et la mission principale de cette exposition étaient de plus mettre en connaissance la Belgique de la réalité virtuelle et tout ce qui touche au digital, des domaines très développé au Canada.
Pour ceci, différentes activités étaient mises à l’honneur, pour un publique très large, ce qui d’ailleurs différencies cet évènement d’autre.
Ce n’est pas la première exposition autour du digitale qui est organisée en Belgique, Digital First et Living Tomorrow proposent des expositions autour de la même thématique.
Le fait que ce soit une première pour le printemps du numérique nous a pousser à aller voir ce qu’ils proposaient de nouveau et comment.

Les activités organisées lors d’exposition étaient principalement des expériences autour de la réalité virtuelle, comme une expérience en parachute, des montagne russes ou encore à la découverte de la chambre d’hôtel John Lennon.
La réalité virtuelle n’était pas la seule activité à être au rendez-vous, mais également des exercices de codage organisé par Be Code, un centre de formation de développement web, et aussi des tables interactives utilisé comme instrument musical capable de reproduire différents types de sons dont l’application est déjà utilisée par des artistes américains lors de leurs concerts.
Pour accéder au printemps du numérique il n’y a pas de réservation nécessaire l’entrée est gratuite et ouverte à tout le monde et lors des visites il n’y a pas de guide les visiteurs découvrent par eux même l’espace d’exposition où diffèrent stands (sociétés canadiennes) occupent un petit espace où il proposent leur activité.
Lors de notre arrivée dans les lieux, nous étions perplexes de ce qui était proposé avec les différentes technologies présente et surtout à l’avenir qui nous attends.

Toutes les activités touchaient au digital comme la table interactive ou encore l’expérience de réalité virtuelle avec les casques UV et plain d’autres.

La technologie et le numérique ont tendance à nous séparer, mais suite à cette exposition cette idée a été contredit, car aujourd’hui il y a des technologies qui peuvent nous rassembler et divertir tous ensemble.

Les améliorations possibles qui peuvent être envisagées, c’est la présence d’un guide ou d’une personne chargée d’expliquer ce que nous retrouvons au début lors de la visite et également bien prévoir le temps des expérience pour que tout le monde puisse y profiter.

Ceci nous a permis de faire un lien direct avec notre projet d’année, car ceci nous a donné des idées supplémentaires à notre projet en rajoutant des activités à notre application.

 

Firdaous Abdelfattah – Imad Romdhani

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *