L’implant à mémoire

Mémorize, l’implant qui vous ramène dans le passé !

Memorize est le produit du futur qui vous fera revivre vos souvenirs autant de fois que vous le souhaitez. Se présentant sous forme d’implants cérébral, cet outil révolutionnera notre monde et sa manière de concevoir le passé. Mais cette technologie n’amène-t-elle pas plus d’inconvénients que de réels bienfaits ?

Contextualisation

Nous sommes le 20 décembre 2028, c’est une journée morose et vous vous ennuyez à mourir, votre job et votre quotidien vous est redondant. Vous vous souvenez des beaux jours de votre adolescence, là où il n’y avait pas de pression, où vous viviez au jour le jour, où votre vie sentimentale était comblée. Au milieu de cette crise de nostalgie, vous décidez de vous accorder une session avec votre Memorize placé dans l’hippocampe, la zone du cerveau qui consolide nos souvenirs. Et hop ! Vous voilà presque en chair et en os dans vos belles années.

Visual Thinking

Cette technologie arriverait dans une époque de surinformation où les gens seraient inondés de données à retenir, à l’heure ou le post-it et les rappels sur smartphones auront arrêté de faire leur preuve, on pourrait encore d’avantage se charger d’informations sans crainte de ne jamais rien oublier, le cerveau humain serait alors un véritable disque dur pratiquement infini. Une époque dirigée par les réseaux sociaux où notre vie y est dévoilée, notre Memorize pourrait servir de substitut afin d’échanger des bribes de vie avec les gens que l’on connait.

Inspirations

L’idée de ce dispositif nous est venue grâce à deux sources. Premièrement du jeu vidéo  Remember me, sorti en 2013, ce jeu a pour contexte un Paris dystopique où une compagnie du nom de Sensen produit des implants afin de pouvoir revivre ses souvenirs ainsi que de pouvoir les partager avec des gens. Toute une société se crée autour de cet engin, un nouveau réseau criminel se développe, ce sont les chasseurs de souvenirs qui sont engagé afin de supprimer où modifier les souvenirs des gens à des fins néfastes. Pour les contrer, Sensen possède sa propre milice se chargeant de ses « pirates mémoriels » ainsi que les nouveaux junkies de l’époque nommé « Leaper », ces gens sont devenus accro à leurs propres bons souvenirs. Ce qui a eu un impact physique, les rendant difforme à cause d’une surcharge de leur implant.

La deuxième source d’inspiration est la série d’anticipation Black Mirror, notre thème apparaît dans l’épisode trois de la première saison. Ici l’épisode traite d’un dispositif similaire mais à l’échelle de vie de couple où les deux personnes sont en pleine crise relationnelle car elles ne peuvent plus rien se cacher parce que les souvenirs peuvent se mettre sur une clé USB comme un film et peuvent être visionné par tout un chacun.

Domaines d’utilisation

Comme évoqué dans l’interview, l’implant peut être fort utile du côté judiciaire, car tout acte où méfait serait automatiquement enregistré dans la mémoire de la personne concernée et celle-ci devra la partager à la personne responsable de la loi. Bien sûr, il faudra légiférer cette technologie, mais une fois que cela sera fait, les crimes peu importe leurs natures seront tous punies.

De plus, il sera possible de stocker sa mémoire dans une base de stockage externe pourrait mettre fin au calvaire qu’est Alzheimer ainsi que pouvoir cimenter un héritage en laissant sa mémoire à sa progéniture et donc constituer une mémoire familiale comme dans le jeu Assassin’s Creed avec son principe de mémoire génétique et de vivre les souvenirs de ses ancêtres.

Fonctionnement de l’implant

D’abord, avant de se greffer l’implant dans le cerveau, il faut prévenir l’utilisateur des règles et des conditions d’utilisation de Memorize. En effet, l’implant est un objet innovant et comme quand on achète une nouvelle voiture, il faut connaître toutes ses fonctionnalités. Une fois les règles approuvées, le futur utilisateur rencontre un neurologue pour voir si son cerveau est compatible avec l’implant. Une fois fait, le patient peut prendre rendez-vous chez un chirurgien pour se faire opérer pour poser l’implant et les éléctrodes dans le cerveau.

L’opération faite, le patient reçoit une petite télécommande et des lentilles connectées. Celles-ci permettent de visualiser les souvenirs à partir de ses propres yeux. Pour revivre un souvenir, il suffit de se concentrer sur la période à laquelle on souhaite se souvenir. Ensuite, un ensemble de « mini films » s’affiche et l’utilisateur choisi celui qu’il veut voir.

Tous les six mois, il est conseillé de voir un neurologue pour voir l’état de l’implant et du cerveau. Il est également recommandé de vider ses souvenirs sauvegardés dans la puce vers une base de données externe afin d’éviter qu’elle manque de stockage.

Ces informations sont inspirées de l’épisode 3 de la saison 1 de Black Mirror. Voici le trailer de celui-ci (-16 ans) : 

Test à petite échelle

Les publics cibles que nous identifions dépendent de l’utilisation de ce que fera l’utilisateur de cette innovation. Par exemple, si c’est un étudiant, l’utilisation principale de l’objet serait peut-être une augmentation des capacité mémorielle de l’utilisateur ou, si c’est une personne âgée atteinte de Alzheimerç cet objet pourrait l’aider dans son quotidien.

Comme l’objet technologique est en cours de réalisation, nous avons proposé à nos publics cible de répondre à un sondage en ligne en leur demandant quelle utilisation ils feraient de l’implant à mémoire. Ici, pour le test nous avons partagé le sondage sur Facebook. Ce sondage compte 105 réponses et l’âge du public est assez varié.

Ensuite, nous avons demandé au public si Memorize est un objet qui les intéresse. Nous ne voulions pas demander aux gens s’ils souhaitent acheter l’objet car nous savons que ce genre de technologie font peur. C’est pourquoi nous avons posé une question de manière attractive afin d’avoir des réponses plus variées et ce fut le cas, comme nous le montre ce graphique.

En fonction de ces réponses, nous avons créé deux questionnaires. L’un pour ceux qui ont voté « oui » et un autre pour ceux qui ont répondu « non ». Afin de comprendre les utilisations que feraient les personnes qui ont voté « oui », nous leur avons demandé ce qu’ils feraient de cet objet. Voici les résultats qui en découlent :

On voit que les personnes intéressées par l’objet optent majoritairement pour une utilisation médicales du produit. Ce qui est compréhensible. En effet, l’implant dans le cerveau existe déjà pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Celui-ci permet d’attenuer les symptôme. L’implant à mémoire, quant à lui, est en cours de test mais nous ne pouvons pas encore dire quand il sera commercialisé. Les tests réalisés ont pour objectifs de booster la mémoire de celui qui le possède. Grâce à celui-ci on peut mémoriser plus vite et sans le moindre effort. C’est intéressant n’est-ce pas ? On voit que dans notre sondage, cette idée intéresse pas mal de personnes.

Sans réelle surprise, l’idée de se mettre un implant dans le cerveau n’intéresse pas tout le monde. Effet, 45% des personnes qui ont répondu au questionnaire ne sont pas intéressées. A partir de ce graphique, nous allons analyser leurs points de vue.

Nous pouvons voir que certaines personnes préfèrent vivre au présent sans ressasser le passé. C’est un avis compréhensible. Nous pouvons en faire un parallèle avec la dépendance qu’auront les gens qui utiliseront l’implant à mémoire. En effet, en revivant les bons moments du passé, la dopamine, l’hormone du plaisir se crée. Les gens qui dépendent facilement de celle-ci pourrait se renfermer sur eux-même et donc, devenir asociaux. Ensuite, ce qui pourrait faire peur aux personnes c’est que l’Homme se rapprocherait du robot, s’il venait à utiliser l’implant à mémoire.

L’avis d’un psychologue

Voici l’interview de Monsieur DeHerde, psychologue chez Infor Drogues :

 

Benyahya Hicham, Brutus Welsey, Croibien Raphaël

Sources

http://www.lesca.ca/2014/02/16/comment-fonctionne-la-memoire-et-quelles-regions-du-cerveau-jouent-un-role-cle-pour-la-memoire/ (consulté le 16/12/2018)

http://www.cadebordedepotins.com/article-critiques-series-black-mirror-saison-1-episode-3-entire-history-of-you-93466504.html?fbclid=IwAR3HUhIctjsG2dFzQcpH9mW2j4-qR77MusTTpdbQPLtGiPPkVOOo80zPjDc

https://fr.wikipedia.org/wiki/Remember_Me_(jeu_vid%C3%A9o)

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/un-implant-cerebral-pour-booster-la-memoire-c-est-fait_118548

https://www.20minutes.fr/magazine/templiers/on-vous-dit-tout/pourra-t-on-un-jour-stocker-nos-souvenirs-pour-les-revivre-17629/

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *