Van Gogh – The Immersive Experience

Exposition Van Gogh – The Immersive Experience

Où ?


Le Palais de la Bourse de Bruxelles

Le 22 octobre dernier, nous nous sommes rendues à l’exposition temporaire « Van Gogh – The Immersive Experience ». Elle se trouve à la Bourse de Bruxelles. Le bâtiment date du XIXème siècle et se situe en plein cœur de la capitale. La Bourse fut à l’époque le centre fédérateur rassemblant les affaires commerciales du pays. Elle ouvre maintenant ses portes à des expositions temporaires. Par sa grandeur et son architecture néo renaissance, elle offre un cadre époustouflant, propice à la culture et à la créativité.

L’exposition promet grâce à des technologies à la pointe de nous submerger dans l’univers de l’artiste, de découvrir son œuvre d’un autre angle. Un spectacle fait de son et de lumière vous entraînera à travers l’imagerie familière de l’artiste.

La concurrence


L’exposition sur la scène artistique viennoise, spécialement Gustave Klimt, à l’Atelier des Lumières de Paris offre aussi un jeu de projection jouant sur des peintures et pourrait donc être considérée comme l’un des concurrent phares. Elle se définit aussi comme une expérience immersive. Nous pouvons voir sur les photos de leur site internet que les peintures sont aussi revisitées. Elles projetées sur tous les recoins de l’Atelier, sur les murs, le plafond, le sol. Le public peut se balader parmi les œuvres de Klimt et des artistes qui se sont inspiré de l’artiste.

Pour qui ?


Nous constatons que l’exposition attire toutes les générations, en particulier les familles. Nous pensons que le caractère immersif et interactif de l’activité est un atout considérable pour rassembler la plus grande diversité de public possible. En effet, l’art et la culture sont des domaines qui attirent fortement les plus âgés et les techniques employées pour revisiter l’art d’un peintre attraient les plus jeunes. La façon de présenter les œuvres est moderne, plus accessible et surtout plus ludique. Les jeux donnés par les lumières, les sons et les projections comblent le manque d’attention des enfants dans les musées traditionnels.

Qu’avons-nous fait ?


Une fois rentrées dans le bâtiment nous avons directement été plongées dans l’univers de Vincent Van Gogh. En effet, la première salle expose la chambre de l’artiste ainsi que son œuvre « Vase avec douze tournesols ». En continuant notre chemin, nous avons franchi les rideaux qui menaient à la seconde salle, la plus impressionnante de toutes selon nous. Cette salle proposait deux autres pièces chacune d’un côté. Sur votre droite, vous pouviez assister à une projection cinéma tandis que sur la gauche se trouvait une pièce dédiée à toutes personnes voulant se mettre dans la peau d’un célèbre artiste le temps d’un dessin. Celle-ci débouchait sur l’avant dernière salle ou la dernière en fonction de votre choix. Effectivement, cette salle proposait des lunettes de réalité virtuelle qui nous permettaient de se promener dans plusieurs œuvres de l’artiste pour un supplément de 2€ sur le prix initial (14,50€).

Plus en détails…


Le vase

Sur la gauche se trouve une reproduction de la chambre jaune où l’artiste vécut, des panneaux sont disposés sur tous les murs de la pièce y racontant sa vie et plus à droite une projection de fleurs sur un grand vase accroché au mur, le vase change de couleurs, se remplit et se vide de fleurs, illustrant ainsi les couleurs et les textures caractéristiques de Van Gogh. Quelques chaises sont mises à disposition pour pouvoir admirer le vase éclairé.

L’immersion

Place à une grande salle, haute de plafond, où se déroule une projection de ses œuvres à 360° sur chaque recoin de la pièce. Des tapis avec des oreillers ainsi que des transats sont éparpillés dans tout l’espace. Nous pouvons nous installer confortablement et se laisser porter pour un voyage à travers les tableaux Van Gogh. On profite entièrement du moment, ça nous transporte, on est happé par les images, par la musique, c’est fluide, très représentatif, on voit Van Gogh en plein dans son art. https://soundcloud.com/perrine-juszczak/van-gogh/s-iBvMm?fbclid=IwAR3SWeOuP_pQfDP0yuT8Wble7vpoimza1yv-c8AR9q-Xax3fRdBB6k_1u1M

Le film

Un écran projette un documentaire qui analyse l’une des œuvres les plus connues de l’artiste (« La nuit étoilée ») dans une petite salle. Des chaises sont installées face à cet écran, permettant aux personnes de s’installer pour visionner ce petit film.

La recreation

Plusieurs tables avec des chaises occupent une salle. Un présentoir sur lequel se trouvent les dessins vierges de quelques œuvres de l’artiste ainsi que des crayons de couleur est dans un coin de la pièce. Chacun est libre de laisser aller son imagination face à ce dessin, un crayon dans les mains.

La realite augmentee

Armé de son casque et assis sur une chaise, nous faisons l’expérience dans la troisième salle de la réalité augmentée. Nous partons à l’aventure dans un monde littéralement irréel. Nous traversons ainsi plusieurs œuvres de Van Gogh en observant ses inspirations, tout cela en restant assis dans une pièce vide. Cette activité n’est pas comprise dans le prix d’entrée, elle est donc en option. Nous pouvons la réaliser en payant un supplément de quelques euros.

Pourquoi ce lieu ?


Perrine et moi avons choisi cet endroit car, connaissant l’artiste et ses œuvres, nous voulions les découvrir sous un autre angle. Très curieuses de voir comment tout cela était agencé, comment ils allaient pouvoir exposer la vie de Van Gogh d’une différente façon que le basique. De plus, le spectacle de lumière et d’images nous ramenait sur le digital.

Le digital…


C’est là un parfait terrain commun où la culture s’entremêle avec le digital, aspect qui rend un contenu plus accessible aux enfants. Cependant, les nouvelles technologies et la revisite totale d’un contenu souvent déjà familier à un public plus âgé attisent leur curiosité, leur envie de voir quelque chose sous un autre angle. L’apport multimédia de cette exposition permet de rassembler sous le signe de la découverte, ou de la redécouverte.

Nous faisons un lien avec le cours de scénarisation interactive de M. Buchel. En effet, les histoires se racontent par le biais d’images, de sons, et d’autres éléments multimédias.

Notre ressenti…


L’exposition réussit à créer une ambiance relaxante et intense. Nous sommes happés par les images, comme si au lieu d’admirer l’art, nous faisions partie de l’art. L’ambiance sonore est calmante et apaisante. Nous passons plus d’une demi-heure dans la deuxième salle sans voir le temps passer grâce au scénario captivant projeté. Tout est très fluide et se déroule lentement devant nos yeux, lézardant calmement les murs. Nous faisons presque partie de l’intimité de Van Gogh. Nous pouvons lire les lettres qu’il envoyait à son frère, et observer les inspirations de son génie. L’expérience nous donne un nouveau regard sur son travail, les techniques utilisées nous rapprochent de l’artiste. La ligne entre le spectateur et l’acteur de l’art devient fine. Ce que nous vivons est plus fort et plus envoûtant qu’une visite traditionnelle sur Van Gogh. Comme, par exemple, l’exposition au BAM qui exposait simplement plusieurs de ses œuvres.

 

Ce qui pourrait être améliorer


Malgré le fait que nous avons adoré cette visite, nous pensons qu’on pourrait imaginer mieux agencer la pièce avec les lunettes virtuelles, voir l’agrandir. Il n’y avait pas assez de casques virtuels pour le nombre de visiteurs présent sur quelques minutes. Une autre idée serait de mieux annoncer la pièce qui diffuse le documentaire sur l’œuvre « La nuit étoilée » de l’artiste. En effet, l’entrée cachée d’un rideau avec aucune direction donnée, beaucoup de personnes sont sûrement passés à côté de cette salle. La dernière piste serait pour la plus grande et impressionnante des salles ; pourquoi ne pas diffuser les œuvres sur le plafond également ? Nous sommes couchés sur des tapis et notre regard se dirige vers le haut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *