Bruegel. Unseen Masterpieces

Louise Reyntjens

Annette Job

Bruegel. Unseen Masterpieces

Le musée royale des Beaux-Arts de Belgique est un centre international de recherche scientifique et un lieu d’ouverture et de partage pour le plus large public possible. Il a pour objectif l’enrichissement et le partage des arts de Belgique 

L’exposition :

L’exposition Bruegel. Unseen Masterpieces est une exposition qui illustre les détails cachés des œuvres contemporaines de Bruegel, elle présente différents tableaux et à travers les différents écrans disposés elle permet de montrer des détails que les visiteurs ne remarquent pas et donc de s’immerger dans les œuvres en elles-mêmes de manière interactive 

Nous avons opté pour cette exposition car nous avons étés séduites par l’implication de  l’Institut Culturel de Google dans la mise en oeuvre du projet en lui-même,  à l’occasion du 450ème anniversaire de la mort de Bruegel. De plus, les écrans interactifs apportant la touche de digital à l’exposition, cela a beaucoup attisé notre curiosité .

Le déroulement:

Nous sommes entrées dans le musée et avons eu accès à la première pièce qui présentait un triptyque interactif présentant une œuvre de Bruegel et nous expliquant ensuite quelques détails cachés du peintre.

*

 

 

 

Ensuite, nous sommes montés à l’étage et deux écrans interactifs de différentes tailles : adaptations pour que tout le monde y ait accès

  • Les personnes abonnées aux musées
  • Les personnes passionnées par le peintre
  • Les personnes à la recherche d’expériences interactives
  • Etc.

 

 

 

 

 

Les écrans nous permettaient de sélectionner les tableaux et d’obtenir des détails, des informations les composantes et les détails du tableau.

Ces écrans étaient présents pièces après pièces et permettaient de découvrir les détails à tout moment.

Nos différents enjeux:

Après la visite nous nous sommes demandé si le fait de révéler les détails cachés des peintures de Bruegel ne gâchait pas l’histoire des peintures car on enlève les part de mystères qui restait aux œuvres.

De plus, numériser toutes les œuvres permet une plus large diffusion des œuvres donc une accessibilité à l’art pour plus de personnes, mais cela pourrait entrainer plus de copies et de contrefaçons. L’apport du numérique dans l’art est une bonne chose en soit car elle peut lui donner une image moins vieillotte, en revanche il faut rester conscient qu’une trop grande diffusion pourrait desservir l’œuvre et l’artiste.

Une éventuelle concurrence:

Pour notre sortie nous avons identifié l’exposition Van Gogh the Immersive Expérience  car cette exposition proposait également aux visiteurs de s’immerger dans les tableaux du peintre et de parcourir les différentes œuvres de manière interactive.

Dans les pistes à améliorer nous pensons qu’il faudrait amener un peu plus d’interactivité comme le fait qu’à la place des écrans il  y ait un système d’application qui, à chaque fois que la personne scannerait un tableau, les mêmes détails et informations paraîtraient non plus sur les écrans intégrés mais directement sur le smartphone du visiteurs. 

 

 

*https://www.google.com/url?sa=i&source=images&cd=&ved=2ahUKEwi6ptCk3qnfAhWCGewKHQWaA-gQjhx6BAgBEAM&url=http%3A%2F%2Fwww.etvonweb.be%2F83227-art-bruegel-unseen-masterpieces&psig=AOvVaw1oLxN0z2zp4t_kZ5ULEJLg&ust=1545222740384712

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *