La gestion des déchets dans la commune d’Ixelles

Ecosystème

Pouvoir public :

La commune d’Ixelles* : Depuis 2017 la commune investit dans les poubelles intelligentes.

Bruxelles Propreté* : Les poubelles sont connectées aux services interactifs de Bruxelles Propreté qui permettent la récolte lorsqu’elles sont pleines.

Entreprises :

BigBelly Solar : Leader mondial des poubelles intelligentes et de la gestion des déchets*.

Citoyens concernés :

–    Les citoyens et touristes fréquentant les rues de la commune d’Ixelles.

Les poubelles publiques sont des éléments indispensables de la propreté de la commune. A Ixelles, on recense 890 poubelles publiques réparties sur tout le territoire (février 2018).

Celles-ci sont vidées un jour sur deux et jusqu’à deux fois par jour dans les zones les plus fréquentées.

Tout d’abord, en avril 2017, Ixelles faisait l’acquisition de quatre poubelles intelligentes « BigBelly » pour une première phase de test qu’elle a disposé dans l’ensemble de la commune. Par la suite, en octobre 2017, suite à une phase de test concluante, treize poubelles de plus ont fait leur apparition.

Architecture du système étudié

Le système ne se nourrit pas directement de données sur les utilisateurs. Il va plutôt collecter des données sur le temps de remplissage d’une poubelle intelligente ainsi que le nombre de vidanges devant être effectué. Egalement, les données permettent de montrer où sont les endroits les plus utilisés et donc leur efficacité à ces emplacements.

Les poubelles intelligentes préviendront le système central dès qu’elles sont pleines. Grâce à ces données, les centrales peuvent optimiser le parcours des camions de collecte des déchets et ainsi le diminuer.

Interfaces homme/machines

Concernant les citoyens, l’interface est utilisable grâce à deux options. Soit en appuyant notre pied sur la pédale pour ouvrir, soit l’ouvrir à la main avec un levier.

La poubelle interagit de manière interactive avec l’utilisateur avec un message audio qui dit « Merci ! Venez nous voir souvent ». Vidéo :

Concernant les communes et les camions de collecte de déchets, il existe un logiciel (Clean) qui permet de récolter des informations sur les poubelles BigBelly, qui sont ensuite envoyés aux employés communaux afin qu’ils effectuent les vidanges.

Source : https://totalwastesystems.nl/fr/bigbelly-solar/

Le logiciel Clean est également disponible en application mobile.

Le tableau de bord permet actuellement d’avoir un aperçu sur une carte interactive de l’emplacement des différentes poubelles :

– Le nombre de poubelles ayant atteint leur capacité maximum devant être vidées. – Un total de déchets récoltés sur une périodes de six mois et divisé en trois catégories : déchets, papier et canettes. – Une liste de collectes ainsi que l’efficacité de la collecte sur deux périodes.

L’entreprise BigBelly vend un produit mais ne propose pas de service de maintenance. Pour l’instant, l’entreprise base ses bureaux uniquement au Etats-Unis et travaille avec un réseau de distributeurs à travers le monde. Pour la Belgique, c’est l’entreprise « Tecnor » qui assure la distribution et la maintenance des produits BigBelly.

L’utilisateur n’a pas accès à l’application mobile ou toute autre information sur le niveau de remplissage.

Enjeux sociétaux et économiques/controverses autour de l’utilisation potentielle des données

Enjeux sociétaux

Lors de nos recherches, nous avons constaté que les avis divergent concernant les poubelles intelligentes placées dans les villes et notamment à Bruxelles.

Certaines associations[1] expliquent que l’installation de toutes les poubelles intelligentes connectées à l’internet sans fil à Bruxelles est nocive pour notre santé.

En effet, le rayonnement électromagnétique* que produit ces poubelles pour fonctionner sans Wifi est important. Le rayonnement est nocif pour les êtres humains et nous sommes dans une société ultra-connectée où le rayonnement est très présent. Cela entraînerait une augmentation de celui-ci.

De plus, les poubelles ont la possibilité d’être fermées à distance, ce qui est utile lors d’un sommet européen ou tout autre événement public. Les poubelles ne doivent pas être fermées une à une, ce qui permet un gain de temps considérable.

Enjeux économiques

Un autre enjeu est le prix de la poubelle. En effet, en 2015, la Ville de Bruxelles a débloqué un budget de 150 000 € pour 30 poubelles intelligentes.  C’est un prix qui peut être considéré comme exorbitant (quatre fois plus cher qu’une poubelle classique).

Enjeux écologiques

Les enjeux écologiques sont nombreux dans ce projet de poubelles intelligentes.

Les poubelles intelligentes sont notamment composées d’un système informatique qui transmet les données de remplissage pour savoir quand il faut venir les vider. Ici, l’avantage est que les camions poubelles ne se déplacent que pour une nécessité et ne rejettent pas plus de pollution pour une poubelle à moitié remplie.

Les poubelles sont également équipées de panneaux photovoltaïques*. Elles travaillent donc en auto-suffisance* et ne demandent pas une dépense d’énergie supplémentaire. Celles-ci compressent les déchets mis dans la poubelle grâce à un bélier compresseur* de déchets, qui permet de passer d’une capacité de 125 litres à une capacité de 600 litres.

Avec cette augmentation de la capacité de la poubelle, cela ne permet pas une réduction de déchets au total. Au contraire, l’enjeu de réduire les déchets n’est donc pas réellement atteint.

Controverses

Par ailleurs, on peut se demander qu’advient-il de la poubelle lorsque celle-ci est pleine et que les travailleurs ne sont pas encore venus la vider. Qu’en est-il des déchets des usagers ? Il existe plusieurs hypothèses par rapport à cela : soit ils peuvent se diriger vers une autre poubelle, soit ils peuvent les déposer à côté de la poubelle.

La question du prix de la poubelle, repris plus haut, peut être considérés comme une externalité, en effet est ce que le prix est-il vraiment nécessaire?

Quant au système de vidange, celui-ci a déjà fait ses preuves dans de nombreuses villes telles que Manhattan, Amsterdam, Strasbourg ou Stockholm. Celui-ci a permis de réduire de 80% le nombre de tournées de vidange, selon Karine Lalieux.

Impact sur les utilisateurs

L’impact qu’ont les poubelles intelligentes sur les utilisateurs n’est pas visible directement, si ce n’est que les poubelles ne débordent plus comme on pouvait le constater avant. Grâce à ces poubelles intelligentes, Bruxelles a pu régler ce problème qui persistait depuis longtemps.

Conclusion des enjeux

Nous pouvons donc retenir que l’installation des poubelles intelligentes provoque peu de controverse et d’externalité, mis à part le prix (qui est relativement élevé). L’impact de la transmission des informations via le rayonnement électromagnétique sur la santé reste à discuter. Ces poubelles permettent de régler beaucoup d’enjeux sociétaux et économiques, tel que la gestion optimale des services publics citadins.

[1] L’ASBL Respire, Beperk de straling, grONDES, le Syndicat des locataires, l’Association pour la reconnaissance de l’électro hyper sensibilité, le comité Tervueren-Montgomery, le comité Sainte Famille et l’Ecole numérique sans ondes Wifi

Prolongements

Concernant les prolongements de notre projet, nous avons mis en lumière plusieurs points.

Comparaison

Le premier serait de faire une comparaison entre le rapport qu’ont les citoyens avec une poubelle classique et une poubelle intelligente. Par exemple, en installant une caméra qui filme la rue. Une poubelle intelligente se trouverait alors du côté droit et une poubelle classique du côté gauche. Nous pourrions observer une personne marchant au milieu de la rue piétonnière, et la voir choisir une poubelle afin de jeter ses déchets.

Nous pourrions également comparer une poubelle classique de la rue à une poubelle intelligente de la même rue. Avec plusieurs éléments auxquels faire attention tels que: l’état des poubelles, comment les déchets sont disposés dans la poubelle, comment se déroule la relève des déchets.

Interviews

Ensuite, nous avons imaginé réaliser des interviews plus approfondies avec les citoyens. Nous sommes ressortis avec deux méthodes qualitatives adéquates : l’interview de groupe et l’interview individuelle. Cependant, nous gardons en tête l’approche projective.

Interview de groupe

Les interviews de groupe permettraient d’observer comment un groupe de personnes réagissent à nos questions au sujet des poubelles intelligentes et de pouvoir créer un débat autour du sujet.

Cela permettrait également de savoir si en tant que société et que citoyens, ils se sentent concernés par la gestion des déchets dans leur ville. De plus, il peut être intéressant de voir comment les personnes interagissent différemment vis-à-vis des poubelles en tant que groupe et seul, pour observer s’il y a un réel changement.

Interview individuel

L’entretien individuel permettrait de pouvoir comparer les réponses sans que celles-ci soient influencées par les autres. De plus, les personnes pourraient s’exprimer sans le jugement des autres. Les questions posées seraient préétablies par écrit et seraient relativement ouvertes. 

Approche projective

La troisième méthode serait l’approche projective. Celle-ci peut être intéressante à travailler en groupe, en essayant par exemple de faire imaginer aux intervenants une manière de mieux gérer les déchets. Cela pourrait permettre de mettre en valeur les attentes des citoyens et de voir si, d’une certaine manière, ces poubelles les impactent réellement. De plus, cela pourrait amener de nouvelles pistes et hypothèses sur la gestion des déchets dans les smart-city. En proposant, par exemple, une carte de Bruxelles et en demandant aux citoyens les lieux où ils placeraient en priorité les poubelles intelligentes.

Enquête

De plus, nous avons effectué une enquête structurée avec un questionnaire à choix multiple à propos de l’utilisation des poubelles à Bruxelles.

Glossaire

La commune d’Ixelles : La commune est une division administrative de la Belgique, ici dans la région de Bruxelles.

Bruxelles Propreté : Bruxelles-Propreté est un organisme para-régional de type A . Cet organismes’occupe de la collecte, de traitement des déchets, de nettoyage et de pédagogie.

Gestion des déchets : cette branche regroupe la collecte, le transport, le traitement, la réutilisation ou l’élimination des déchets.

Rayonnement électromagnétique : il s’agit d’un transfert d’énergie. Il s’accompagne d’un champ électrique et d’un champ magnétique.

Panneaux photovoltaïques : aussi appelé panneaux solaires, il s’agit d’un dispositif convertissant une partie du rayonnement solaire en énergie thermique/électrique grâce à des capteurs qui captent l’énergie venant du soleil. 

Auto-suffisance : capacité à subvenir à ses propres besoins (ici la poubelle BigBelly).

Bélier compresseur : phénomène de pression très forte sur une surface/objet, afin de compresser et donc de réduire la quantité en moins de place.

Sources

Digimedia. Bruxelles Smart City : quelles avancées [en ligne]. Dans : Digimedia [en ligne]. Date de publication. [Consulté le 10/03/20]. Disponible à l’adresse : https://www.digimedia.be/News/fr/22967/bruxelles-smart-city-quelles-avancees.html

N.G. Bruxelles-Ville débourse 150.000 € pour des poubelles intelligentes sur le piétonnier[en ligne]. Dans : La Libre [en ligne]. 10/11/15. [Consulté le 10/03/20]. Disponible à l’adresse : https://www.lalibre.be/regions/bruxelles/bruxelles-ville-debourse-150-000-pour-des-poubelles-intelligentes-sur-le-pietonnier-5640fb313570bccfaeea7f57

Tws. BigBelly [en ligne]. Dans tws (total waste systems) Dans : Big belly. Total waste systems[en ligne].  Pas de date de publication [Consulté le 10/03/20]. Disponible à l’adresse :https://totalwastesystems.nl/fr/bigbelly-solar/

Sigrenea. Le conteneur intelligent [en ligne]. Dans : le conteneur intelligent. Connecter des hommes et des systèmes pour un recyclage intelligent [en ligne]. Pas de date de publication [Consulté le 10/03/20]. Disponible à l’adresse : https://sigrenea.com/le-conteneur-intelligent/

7sur7. Les poubelles « intelligentes », dangereuses pour la santé?[en ligne]. Dans :7sur7. 7sur7 actu show sport liefestyle vidéo [en ligne]. 17/12/15. [Consulté le 10/03/20]. Disponible à l’adresse : https://www.7sur7.be/home/les-poubelles-intelligentes-dangereuses-pour-la-sante~a67a2436/

Bigbelly. Bigbelly Smart Waste & Recycling System . Dans : Youtube. 29/03/16. [Consulté le 10/03/20] Disponible à l’adresse :https://www.youtube.com/watch?time_continue=10&v=hLoEAnTemuU&feature=emb_title

Rihcard De Wulf. Des poubelles intelligentes installées à Ixelles [en ligne]. Dans : la DH. La DH les sports[en ligne]. 26/07/17. [Consulté le 10/03/20]. Disponible à l’adresse : https://www.dhnet.be/regions/bruxelles/des-poubelles-intelligentes-installees-a-ixelles-59778cd4cd70d65d24fbed17?fbclid=IwAR2VYgTCFWDHZA53GA_gSS9ryEnuqh7Z1XmAeAIMBD6kl-jlH9J4Y9S6qyc

Viviane Teitelbaum. Les poubelles intelligentes débarquent à Ixelles ! . Dans : Youtube. 11/04/17. [Consulté le 10/03/20] Disponible à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=7sf2QgAQVmI&fbclid=IwAR2YrHetjQbFEbETRWp-5LSimqPOxrYcPhlmaMiYXuCXIfOOx-aX5Cwkvhs

Proprete.ixelles. Ixelles plus propre « guide pratique des collectes de vos dechets » [en ligne]. Dans issuu. 23/02/18. [Consulté le 10/03/20] Disponible à l’adresse : https://issuu.com/ixelles-elsene/docs/proprete_brochureunilingue-fr-newlo?fbclid=IwAR3TSHqNWN05oTH_owUwlKEU3Xr8tY6Rtfgsd1ausRTJBPojQoeC7_bzUio

Une pensée sur “La gestion des déchets dans la commune d’Ixelles”

  1. « En Avril 2017, Ixelles faisait l’acquisition de 4 poubelles intelligentes… » : 4 poubelles sur 890. S’agit-il d’un test ?

    (Je suppose que Big belly n’est pas qu’un fournisseur de matériel , mais vend aussi des services de maintenance ? )

    (Les données récoltées : en-dehors du temps de remplissage, le système calcule aussi le poids, si j’ai bien compris, ainsi que le taux de remplissage ? )

    Il faudrait que vous alliez sur place pour prendre quelques photos ou une vidéo de la manière dont cela se présente, afin d’illustrer le paragraphe sur les interfaces.

    Vous avez, à raison, montré l’interface du logiciel clean. Il faudrait le commenter : quelles fonctions permet-il de visualiser, de piloter… Bref une analyse fonctionnelle et ergonomique.

    Relisez attentivement la partie sur les enjeux qui comprend trop de fautes de frappe, d’orthographe…

    Les poubelles intelligentes ne sont-elles pas plus fragiles ? On sait que le mobilier urbain fait souvent l’objet de détériorations. La maintenance ne risque-t-elle pas d’être plus chère que pour une poubelle classique ?

    En ce qui concerne les prolongements, la méthode projective peut faire partie d’une interview de groupe qualitative. Vous pouvez regrouper ces paragraphes.
    Je ne comprends pas la phrase : « De plus il peut être intéressant de voir comme ce groupe interagit avec ces poubelles en tant que groupe et en tant qu’individu pour voir s’il y a un réel changement »

    Dans le questionnaire structuré :

    jetez-vous vos déchets « quotidiens » : pourquoi quotidiens ?

    La question sur l’évolution technologique rentre mieux dans le cadre d’une étude qualitative car il faudrait discuter avec les gens pour savoir quels évolutions technologiques ils imaginent. Elle devrait venir avant que vous n’ayez annoncé que vous parlez de poubelles intelligentes. Votre intro devrait donc être moins précise et se limiter à évoquer la question de la gestion des déchets dans une commune.

    Les citoyens ne sont pas en mesure d’évaluer les conséquences pour les éboueurs. Leur réponse aura donc peu de valeur.

    Vous écrivez qu’une poubelle peut stocker 8 fois plus, mais précédemment vous aviez parlé du passage de 125l à 600l = 4 fois.

    « Dans une situation où vous devez… » (avant-dernière question) C’est typiquement une question à laquelle les moins soigneux risquent de ne pas répondre honnêtement.

    Vous n’avez pas de glossaire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *