Creative Lab : Sortie BrailleTech

Le salon BrailleTech 2018

BrailleTech

Le BrailleTech est un salon d’aides techniques visuels organisé par la Ligue braille. Elle a lieu à Saint-Gilles (rue d’Angleterre n°57).

Il s’agit d’un Salon dont l’une de ses missions est d’offrir l’opportunité au public d’entrer dans le quotidien des personnes ayant des déficiences visuelles.

Pourquoi ? Afin de les familiariser avec leur condition et d’en apprendre plus sur les matériaux mis à disposition. Comme des téléphones adaptés, des vidéo-loupes, des loupes optiques, des barrettes braille, des synthèses vocales, des logiciels d’agrandissement, et bien d’autres choses…  

 

Ces nouveautés sont décisives en termes d’aides car elles facilitent énormément certaines tâches des personnes malvoyantes autant à la maison qu’à l’école ou tout simplement au travail.

Ces outils assurent l’autonomie aux personnes ayant des troubles visuels et garantissent l’accès à l’information et à la communication grâce à l’utilisation de l’informatique mais également du digital. 

Que propose le salon BrailleTech ?

L’événement « BrailleTech » présente une série d’outils digitales et technologiques permettant d’aider les personnes avec des déficiences visuelles.  

Des stands ont été établis dans le but de promouvoir certains produits, pour la plupart pas encore disponible ou en tout cas très peu sur le marché. Les représentants des marques exposées dans le salon présentaient des produits de manière assez complète et explicatif. 

Concurrents de l’événement :

Nous n’avons pas remarqué de concurrents extérieurs au salon, cependant le salon expose des marques qui sont toutes concurrentes entre elles.  

Pourquoi la BrailleTech ?

En cherchant des expositions digitales, nous sommes tombés sur le salon « BrailleTech ». Lors de nos recherches nous nous sommes rendu compte que l’exposition nous offrait une nouvelle perspective sur les difficultés qu’ont les personnes ayant des déficiences visuelles qui nous étaient encore inconnus.  

Les publics cibles

Les personnes ayant des déficiences visuelles, les malvoyants, les non-voyant et les personnes accompagnantes. Le public cible le plus important est celui qui regroupait la majorité des invités, étant les personnes ayant des déficiences visuelles. Les activités proposées et les produits vendus visaient ce public.  

 

Description de l’activité : 

Loupe électronique portable ‘Connect 12’ par VanLent Systems :

Connect 12

 

Le Connect 12 est une tablette loupe portable ayant de multiples fonctions et adapté pour toutes âges allant des ainés actifs, professionnels, universitaires jusqu’aux enfants de primaires.


Sa fonction la plus importante étant d’être un agrandisseur électronique d’une facilité d’utilisation inégalée sur le marché des malvoyants. Avec 7 différentes fonctions + un accès internet, la tablette propose : 

  • Une calculatrice.

 

  • Une bibliothèque ou stocker ses livres.

 

  • Une loupe qui permet d’agrandir n’importe quel document, il suffit de passer la feuille du document sur le plan de la tablette, le document s’affiche directement sur la tablette et s’agrandit selon la volonté de la personne.

 

  • Une fonction Lire ; le texte est lu par la tablette, plusieurs vitesses de lecture sont proposées.

 

  • Une galerie pour tous les documents besoin.

 

  • Des paramètres.

 

  • Un menu aide.  

Le stand Van Lent Systems présentait sa gamme de produit de loupes d’écran où une utilisation de chaque produit était encouragée, déficiences visuelles ou non, le présentateur prend le temps d’expliquer au mieux ce qu’ils vendent.  

Ci dessous: Explications du produit par le vendeur 

Cet appareil a de multiples fonctions très intéressantes. C’est un appareil complet pour les personnes qui ont des déficiences visuelles, des enfants jusqu’aux personnes âgées.

Il sert à la fois de tablette et de compagnon indispensable pour la vie d’étudiant et même de petit écolier.   

Nous avions conscience que les personnes malvoyantes encouraient des difficultés dans leur quotidien mais nous ne connaissions pas les solutions possibles.  

Après la visite du salon, nous nous sommes rendu compte que la technologie critiquée par certains pouvait avoir un impact très positif sur la vie des gens. Notamment des personnes avec des déficiences visuelles car grâce à la technologie les différentes tâches qu’ils doivent effectuer au quotidien est nettement améliorées. Ce qui leur permet d’avoir un cadre de vie meilleur et de pouvoir contribuer de manière plus autonome à la société.   

Se mettre à la place d’une certaine manière dans la vie d’autrui comme nous l’avons fait avec Braille Tech nous fait apprécier davantage ce que l’on possède au quotidien. 

En quoi cela se rapporte au digital ?

Cela se rapporte au digital tout simplement car le Salon expose des outils où l’information et la communication sont liés l’un et l’autre grâce aux prouesses et à l’avancé de l’informatique.

Des objets de communication sont nées afin de pouvoir solliciter une aide aux personnes possédant des déficiences visuelles. De cette façon, le digital aide ces personnes en leur prodiguant un support matériel digital avec lequel ils peuvent entrer en interaction.

Par exemple en leur montrant un ensemble de photos/d’images, d’enregistrements audios/sons, de caractères, des phrases, des chiffres, etc…  

Enjeux éthiques et déontologiques :

Bien qu’ayant des aides mises à disposition pour les personnes n’ayant pas les ressources financières suffisantes pour se procurer ces produits, le cout reste trop exorbitant pour la majorité.  

Quelles sont les technologies embarquées ?  

1. La synthèse vocale et la barrette braille : 

Au salon BrailleTech nous avons retrouvé plusieurs technologies qui peuvent solliciter une aide aux personnes ayant des déficiences visuelles ou étant non-voyants tel que la synthèse vocale qui traduit de manière audibles les données qui sont à l’écran de l’ordinateur via un haut-parleur. C’est une technologie faite pour les personnes aveugles et malvoyantes.

On y retrouve aussi la barrette braille, c’est une sorte de clavier pour ordinateur en braille. Ce clavier sert à vérifier et corriger l’orthographe si nécessaire.

Au-dessus de la barrette braille se trouve des claviers avec les lettres agrandit qui facilite l’usage de l’ordinateur pour les personnes malvoyantes.

Les objets et logiciels sont complémentaires, on les rajoute simplement à un ordinateur classique.

Cela fonctionne de manière très simplifiée : Disons qu’une personne aveugle souhaite rédiger un texte sur son ordinateur. Grâce à la synthèse vocale elle pourra réciter oralement ce qu’elle souhaite écrire. Puis, cela apparaît sur l’écran.

Vient alors la barrette braille qui servira d’outil pour vérifier si le texte a bien été traduit et si ce n’est pas le cas corriger les fautes faites par la synthèse vocale.  

 

 2. La machine à lire « EasyReader » : 

La machine à lire est également une technologie qui permet de lire n’importe quel document en plusieurs langues. Il suffit de poser le document dans la machine pour qu’il le lise. C’est un appareil tellement simple à utiliser que même les personnes non-voyantes peuvent l’utiliser.  

 

 

3. Lunettes vocales :    

Lunettes vocales

A côté de ça nous avons aussi pu apercevoir ce qu’on appelle des lunettes vocales.

C’est un petit appareil avec une caméra qui s’accroche aux lunettes et qui permet de lire des textes à haute voix via un haut-parleur intégrer dans les lunettes.

La lecture commence dès que vous pointez du doigt n’importe quel texte. Ces lunettes vocales sont également dotées de la reconnaissance faciale. Vous pouvez « enregistrer » des visages et lorsque vous les verrez l’appareil les reconnaîtra et vous dira leurs noms. Il peut aussi enregistrer des produits. 

 

 4. La vidéo-loupe parlante intelligente : 

Vidéo-loupe parlante

La vidéo-loupe parlante sert à lire les documents à voix haute ou à retransmettre le texte qui sera agrandi sur l’écran pour pouvoir le lire.

En utilisant la petite manette on peut régler la taille du texte. Également la couleur de l’arrière-plan car la lecture sur un fond blanc a tendance à fatiguer les yeux rapidement et switcher de lecture normale à la fonction lecture à voix haute.  

L’écran est tactile, on peut donc effectuer toutes les fonctions en appuyant sur les touches à l’écran. C‘est pratique si on ne souhaite pas utiliser la manette.

Après avoir terminé, il suffit simplement de retourner la manette en la déposant dans le petit espace approprié pour éteindre l’appareil.  

 

Pistes d’améliorations pour le salon BrailleTech 

Pas d’amélioration. L’événement est très bien géré, que ce soit pour les malvoyants ou les accompagnants, tout le monde est pris en charge et à droit à une visite entière de l’événement.  

Quelles sont les différences que je relève par rapport à l’expérience à BelExpo ?

Pour le salon Braille Tech contrairement à Belexpo, il n’offrait aucune expérience interactive ni de guides.  

Quel lien fait-on avec nos cours ? Pourquoi ?

Le salon BrailleTech, étant axé sur la technologie pour les personnes aveugles et mal-voyantes reliaient plusieurs de nos cours. Dans notre branche la technologie est une partie intégrante de notre cursus.

De plus, nous faisons le lien avec le cours de plateforme collaborative. Quel est le lien? Il s’agit l’innovation car les personnes mal-voyantes et aveugles ne pourraient pas être assez autonome. Pourquoi?  Puisque sans la technologie de ces appareils pour les assister au quotidien cela serait compliqué.

Ensuite, de la même manière que dans le cadre de notre travail pour le cours Plateforme Collaborative. Nous devons penser à une innovation qui pourrait voir le jour dans 10 ans. Il y a des années des personnes ont fait la même chose en pensant à des appareils qui pourraient changer la vie de ces personnes.   

Jusqu’à en arriver à aujourd’hui ou nous apercevons des appareils tel que ceux présentés à la BrailleTech avec lesquels des personnes aveugles et mal-voyantes ont la possibilité d’être autonomes.

Ceci dans de diverses manières et voir qu’à l’heure actuelle une personne aveugle puisse écrire un mail seul sur un ordinateur grâce à un clavier spécifique est pour nous formidable. Ceci est donc une innovation et qui aide énormément de personnes dans ce secteur.  

 

Quels liens faisons-nous avec nos autres visite ?

Nous ne faisons aucun lien car le salon BrailleTech ne ressemblait en rien aux autres visites. Les technologies présentées n’étaient pas des installations artistiques mais bien des produits vendus. 

  

 

 Auteurs: Francisco Roberto, Porco Charlotte, Msimar Chirine 

 

 

 

 

Source :

BRUXELLES DIGITAL WEEK 2018. BRAILLETECH 2018 [en ligne].
18 octobre 2018. Disponible sur :  http://www.brusselsdigitalweek.be/event-uk-86 (consulté le 12 décembre 2018)

 

 

 

L’Eye-Tech : lentilles connectées

L’Eye-Tech : Des lentilles connectées

 Noms des auteurs : 

Roberto Francisco & Ayoub  Azaoum

Source : Ayoub Azaoum

 

Des lentilles révolutionnaires : 

Il s’agit de lentilles de haute technologie, capables de se connecter sur toutes plateformes en lignes. 

 

Une innovation comme aucune autre… :

Plus qu’une simple paire de lentilles, on pourrait même la qualifier d’une seconde paire de yeux.  Elle nous permettrait d’accéder une assistance visuelle sous forme de surcouche. Plus besoin de téléphones de dernière génération ou de super gadget puisque tout est compris dans l’Eye-Tech. Vous êtes au contrôle de tout ce que vous désiriez voir ou non. De plus, vous êtes apte à vous connecter ou à vous déconnecter. Comment? Simplement en mettant ou en retirant votre paire de lentilles électroniques qui agit et se conserve exactement comme une paire de lentilles classiques.  

 

Source : Ayoub Azaoum

D’où nous est venue l’idée de l’Eye-Tech ? : 

De base, l’idée du projet Eye-Tech a débuté lors d’une révélation que nous avions eu en regardant un film sur Netflix nommé Anon. Celui-ci se présente dans un monde futuriste, proche du totalitarisme. Le gouvernement lutte contre la criminalité en éliminant toute intimité et en instaurant une surveillance totale des citoyens pour une sécurité maximale. Cela se fait via des lentilles : “S’il existe aujourd’hui des montres connectées, pourquoi il n’existerait pas des lentilles connectées ? Cela pourrait être plus pratique et plus facile si tout pouvait se passer aux travers de nos yeux…N’est-ce pas? 

Film de science-fiction/Thriller par Netflix Sortie mai 2018

 

 

Présentation de l’Eye-Tech : 

L’innovation se présente sous la forme de notre produit nommé Eye-Tech. Ce sont des paires de lentilles connectées capables de tout ce que pourrait réaliser un super ordinateur. Comme par exemple, d’accéder à des sources innombrables d’informations en un temps relativement court. Puis, elles permettraient d’accéder à internet et aux différentes plateformes mises en lignes. Nous avons également imaginé la collaboration avec différentes applications au fur et à mesure du développement de notre produit.  Le but est de proposer de nouvelles fonctionnalités à notre clientèle au fil du temps. 

 

Source : Ayoub Azaoum

 

Descriptions détaillées :

Le contexte de l’invention de notre Eye-Tech s’inscrit dans un contexte innovatif puisque nous connaissons depuis de nombreuses années des restructurations de l’économie dans de nombreuses parties du monde comme en Europe ou en Amérique.

Dans ce contexte, de nombreuses innovations technologies sont nés et naissent dans le but de faire avancer la technologie actuelle mais également de répondre à des besoins collectifs. 

 

Son utilité dans la vie quotidienne :  

Prenons 4 exemples de métiers qui pourraient bénéficier de ce type de technologie à l’avenir, imaginons en un réalisateur, en deux un médecin, en trois un plombier et en un quatre un policier.  Voici la solution que propose notre Eye-Tech :  

a) Pour les réalisateurs, nous pourrions adapter notre produit Eye-Tech afin d’inciter les réalisateurs/réalisatrices ou futur(e)s grand(e)s réalisateurs/réalisatrices de demain à utiliser notre produit tel que :

  • Pour la réalisation de films et/ou de clips spécifiques l’Eye-Tech pourrait offrir une meilleure vision globale de certains angles de prise par la caméra et offrir aux spectateurs une nouveauté. On dit souvent que les détails font la différence ainsi, avec ce type de produit, non seulement des détails qui pourraient négligés pourraient être cette fois-ci exploités afin d’amplifier l’expérience du spectateur durant sa séance de film ;

b) Pour les médecins, nous pourrions adapter notre produit Eye-Tech afin d’inciter les médecins ou futur(e)s médecins à utiliser notre produit car : 

  • Pour servir le médecin en tant que soutien, par exemple, en cas de soin où des restrictions précises à suivre pourraient être donné au médecin pour assurer l’opération d’un échec quelconque ; 

 

c) Pour les pompiers, nous pourrions adapter notre produit Eye-Tech afin d’inciter les pompiers ou futur(e)s pompier(e)s à utiliser notre produit car : 

  • En ayant des informations précises concernant une situation d’incendie, par exemple : le nombre de personnes à évacuer, le taux de risque/danger durant une opération de secours, le réparage des objets pouvant entraver un sauvetage ou l’extinction d’un feu, les animaux à sauver au cours de l’opération de sauvetage, les indications d’issues de secours ou d’itinéraires « plus sûrs à suivre » ; 

 

d) Pour les policiers, nous pourrions adapter notre produit Eye-Tech afin d’inciter les policier(e)s ou futur(e)s policiers à utiliser notre produit puisque : 

  • En ayant au préalable des informations sur un ou des criminels (en cavale, en détention, mort), sur un dossier (peut-être en rapport avec les antécédents d’un criminel, son facteur de danger, son rapport psychologique etc…) ou une enquête qui pourrait être toujours en cours ou clôturé à n’importe quel moment de la journée, grâce à des mises-à-jours effectuées régulièrement pourraient être bénéficiaire à l’utilisation de notre produit Eye-Tech. 

 

Pour ceux qui ont peur du changement.. :

Aujourd’hui, au 21ème Siècle, le monde ne cesse de changer. Des innovations sont créés chaque jour dans le but d’assouvir un besoin en général bénéfice pour une majorité d’une population.

De ce fait, il est très vraisemblable de devoir s’adapter dans la société moderne lorsque celle-ci permet la possibilité de faciliter des tâches qui semblaient il y a quelques années de cela IMPOSSIBLE.

Les technologies qui nous semblaient hier sont aujourd’hui tout à fait banalisé et accessible aux jeunes. C’est pour cette raison que nous comprenons que notre produit Eye-Tech peut faire peur à certains. Mais, d’ici quelques années, il fera partie lui aussi de notre quotidien. 

 

Interview auprès d’un professionnel  :  

InterviewNumberOneEmetteur de l’interview : Sam Ruben (réalisateur de clips vidéo)  

Photo Sam Ruben, instagram @wildshotprod

1°) Dans le cadre de votre métier pensez-vous que l’utilisation du Eye-Tech pourrait avoir une réelle influence sur nos habitudes quotidiennes ? : 

« En tant que réalisateur cela aurait un très grand impact sur mon travail. Je suis un jeune entrepreneur et je n’ai pas la capacité d’embaucher une secrétaire pour le moment. Tout gérer seul est parfois une tâche très lourde et compliqué pour un seul homme. Je vois bien Eye-Tech venir sous forme de fluo mettre l’accent sur des tâches urgentes et prioritaires. » 

 

2°) En restant focalisé sur le contexte du métier, pensez-vous que des emplois qui pourraient faire appels à divers techniques multimédias comme pour le métier de réalisateur ? Pensez que ce métier pourrait bénéficier de l’utilisation du produit Eye-Tech ? Pour quelles raisons ? : 

« Pour moi, au sein de Wildshot Prod je la vois potentiellement utile sur un plateau de tournage. Je m’explique, si via la lentille, on peut intégrer des éléments fictifs, on pourrait facilement voir si la mise en place pour le tournage sera efficace ou non. Un peu comme une simulation 3D tel que les architectes le font mais cela se ferait dans mon environnement en temps réel. » 

 

3°) Comment adapteriez-vous votre produit Eye-Tech dans une profession tel que le cinéma ? Quels sont vos arguments pour inciter les réalisateurs/réalisatrices ou futur(e)s grand(e)s réalisateurs/réalisatrices de demain à utiliser votre produit ? :    

« En partant du fait que la création d’une idée fictive peut t’être visualiser réellement et peut nous permettre de partager notre idée plus limpidement avec le client, sans devoir s’expliquer de manière floue ou à l’aide d’un schéma peu concret. De plus, le fait de pouvoir anticiper quel matériel est à se procurer et évaluer les budgets d’une réalisation plus concrètement sans risquer d’être trop juste ou de finalement ne pas pouvoir tout se permettre lors d’un tournage. » 

 

4°) Quels pourraient être les avantages et désavantages de ce type de produit ? : 

« Les désavantages seraient de ne plus être vif et de se reposer sur une technologie. La paresse s’installera et dans ce métier où il est très important de conserver une vivacité et une créativité en permanence, cela peut s’avérer compliquer. » 

 

Réseaux sociaux :

-Facebook à https://www.facebook.com/sam.ruben.5 

-Instagram à https://www.instagram.com/wildshotprod/ 

 

 

 

Visual thinking/Doodling de notre projet  : 

 

Utilisation de l’Eye-Tech (pour un débutant)  :  

L’Eye-Tech se présente pour l’utilisateur de cette manière : 

A) L’utilisateur après avoir acheté ses paires de lentilles (sont chargées lors de l’achat),les mets dans ses yeux.

B) Lorsque les lentilles sont bien mises, alors l’utilisateur a droit d’accéder un tutoriel de présentation et d’utilisation de l’Eye-Tech (notifications, usage des plateformes en lignes,..)

C) L’utilisateur aura droit à des publicités intégrées sur les plateformes en lignes sur lesquelles il se rendra, d’accéder à des applications et un tas d’autres fonctionnalités.

 

Les points forts de l’Eye-Tech  : 

Dans le cadre d’un métier l’utilisation du Eye-Tech pourrait avoir une réelle influence sur nos habitudes quotidiennes puisque :

  • Elle favoriserait la productivité de certains ménages dans certaines tâches quotidiennes. Grâce aux informations principalement tous accessible via des dispositifs que permet l’Eye-Tech. Notamment en mode hors ligne qu’en mode en ligne (online).

Après, des notifications pourraient être incluses afin d’alerter l’utilisateur en temps réel d’événements importants. Imaginons des rendez-vous chez le médecin, des réunions, des anniversaires et bien d’autres fonctionnalités… DONC ensemble des avantages est l’innovation puisqu’il y a plus de facilité face à des tâches du quotidien, donc plus de productivité en un moins cours laps de temps, donc gain de temps. 

 

  • Nous pourrions très bien voir ce dispositif marché dans un cadre sportive.  Imaginons la situation suivante : Durant un tournoi de basket, 2 équipes de lycées vont s’affronter durant la finale afin d’empocher le titre de champion interscolaire.

Me diriez-vous que vient faire l’utilisation du Eye-Tech ici. Justement ! Les coachs de basket pourraient éventuellement établir des tactiques de contre-attaque grâce à leur Eye-tech.

Comment?  Grâce à l’usage d’une carte mémoire vidéo qui permettrait l’accessibilité à un amas de vidéo. Cela pourrait par exemple, dans le cadre d’un tournoi de basket être un ensemble de vidéos d’analyses des compétences de l’équipe adversaire afin d’en déceler les points faibles et de les exploiter à l’avantage de sa propre équipe ! Bien sûr, si ce type de stratagème marche pour le basket, il pourrait être appliquer dans d’autres sports !  

 

Les questions difficiles : 

 Tout d’abord, le fait de porter des lentilles oculaires peut très vite pour certains se révéler contrariant et intrusif. De plus,  si elles sont électroniques et ont la faculté de pouvoir se connecter et de disposer de plusieurs fonctionnalités technologiques, cela devient rapidement excentrique au premier regard, voire insensé de devoir céder tout cela à ses yeux.  

 

Notre sondage auprès du public (lien twitter) : 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Métiers du Digital : Fiche Métier

Fiche métier : Motion Design

 

Premièrement, nous avons décidé de nous intéresser au métier de Motion Design. Ce nom de métier se prononce de cette façon autant en français qu’en anglais.

De plus, on retrouve également d’autres synonymes comme Motion Graphic, Graphic Design, Design Animé ou encore de Design d’Animation.

Source: Google

 

Qu’est-ce que le métier de Motion Design ?

Le métier de Motion Design consiste à transmettre une série d’informations. Dès lors, cette série d’informations peut être soit en 2D ou en 3D grâce à un ensemble d’éléments multimédias comme les photos, vidéos, sons, textes…

Source: Google

Ce métier requiert beaucoup de créativité et un certain savoir-faire sur des logiciels utilisé spécifiquement dans ce métier tel que Photoshop et/ou Illustrator. 

 

Description détaillée

De plus, le métier de Motion Design est ce que l’on peut considérer aujourd’hui comme l’aptitude de donner vie au graphisme grâce à une multitudes de connaissances en multimédias et de l’audiovisuel.

Source: Google

D’innombrables spécifications existent quant au but d’une animation. Elle peut être dirigé dans le cadre de l’animation d’éléments 3D ou 2D, d’animationd’illustrations (des vidéos, des images, du son, du texte, etc…), d’interfaces graphiques, de sites web…

Vous l’aurez donc compris, il est possible de réaliser de nombreuses fonctionnalités dans le cadre du métier de Motion Design. Un métier où on ne se limite guère à une activité ! 

 

Mission : l’objectif du métier 

Le principal objectif du métier est d’avant tout communiquer une série d’information à un public ciblé. A différence près que cette information au lieu d’être principalement rédigé à l’écrit comme les journalistes ont coutume de le faire.

Source: Google

Elle sera réalisée au travers d’un ensemble de médias comme une vidéo, du texte, des images, des effets spéciaux, des sons dans le but de rendre cette même information autant attractive à l’œil du public qu’instructive.

 

Activités principales 

  • Créer
  • Innover
  • Informer
  • Amuser
  • Sensibiliser

 

Les compétences requises pour être Motion Designer 

  1. De la créativité pour avoir un univers graphique de bonne qualité ;
  2. Du savoir-faire sur des logiciels comme Illustrator et/ou Photoshop ;
  3. Être curieux des dernières nouveautés ou fonctionnalités possible dans ce métier ;
  4. De la rapidité quant au message qui veut être véhiculé ;
  5. Du dynamisme pour ne pas ennuyer votre public ;
  6. Un bon niveau d’anglais ;
  7. De la discipline afin d’obtenir une animation simple à comprendre.

 

Les qualités humaines requises 

Les qualités humaines requises pour ce métier sont :

  1. Être à l’écoute ;
  2. Être ouvert d’esprit (pour entretenir une bonne compréhension et relation avec un client) ;
  3. Savoir recevoir des critiques et prendre le bon du mauvais pour s’améliorer ;
  4. Savoir sortir de sa zone de confort pour toujours évoluer dans le métier de Motion Design ;
  5. Un bon esprit d’équipe (leadership).[1]

 

Quelles sont les possibilités d’évolution ? 

  • En interne :

Rmq :  Il faut cependant multiplier les stages et les projets afin de récolter plus d’expérience et de se faire un réseau de contacts important, pour cela il est possible de :

  1. Travailler au sein d’une entreprise de réalisation de films de présentation au sein d’un studio de création ;
  2. Travailler pour une société de production ou une chaîne de télévision ;
  3. Devenir directeur artistique ;
  4. Travailler à son compte en créant son propre studio de création. [2]
  • En externe :
  1. Ensemble des contacts (amis, famille, collègue, etc…)

 

Notre définition d’un professionnel du multimédia 

Source: Google

Tout d’abord, un professionnel du multimédia est selon nous, une personne capable de transmettre une ou une multitude d’informations à un émetteur, un client, à un public ciblé.

Ensuite, cette transmission d’information se réalise de manière interactive au travers d’un ensemble de techniques de graphisme liant l’aspect vidéo, son, image/photo, effets spéciaux.

Le but est de rendre cette transmission d’informations autant agréable que compréhensible lors de son visionnage.

 

L’interview avec Brice

Tout d’abord, dans le cadre de ce travail, nous avons dû interviewer un professionnel du métier. Nous avons donc pris contact avec Brice un Motion Designer indépendant et qui travaille aussi avec le collectif Tout va bien.

Vidéo YouTube du collectif:

[3]

Capture d’écran de leur site internet : 

 

Enfin, l’interview s’est déroulé au centre Dansaert, le lieu de travail de Brice car il y loue un espace de coworking. Nous vous invitons  à écouter notre interview via le lien qui se trouve ci-dessous :

https://soundcloud.com/roberto-francisco-13/interview-motion-design/s-dPjAj

 

 

 

 

Auteurs:  Roberto Francisco., Chirine Msimar. et Charlotte Porco.

 

 

 Sources :

[1] STUDYRAMA. Motion designer [en ligne]. Studyrama, 17/06/2014, 12/10/2017. Disponible sur : https://www.studyrama.com/formations/fiches-metiers/multimedia/motion-designer-95081 (consulté le 02 décembre 2018)

[2] STUDYRAMA. Motion designer [en ligne]. Studyrama, 17/06/2014, 12/10/2017. Disponible sur : https://www.studyrama.com/formations/fiches-metiers/multimedia/motion-designer-95081 (consulté le 02 décembre 2018)

[3] TOUTVABIEN. Esperanzah! annonce le lancement Tout va bien, le nouveau web média vidéo. In : TOUTVABIEN. Youtube. [2 :06), 30 avril 2018. Disponible sur : https://www.youtube.com/watch?v=J-lOQYs4fp0&t=30s (consulté le 02 décembre 2018).